Un visage géant de Bernard-Henri Lévy apparait en Arctique. Un signe de fin du monde ?

Au nord de l’archipel de Svalbard (Norvège), une lumière éblouissante est tombée sur une large zone de glace pendant plusieurs minutes. Un brise-glace est alors parti observer cet étrange phénomène: le rayon de lumière venu du ciel a gravé le visage de Bernard-Henri Lévy.

Canular ? Miracle ? Un simple hasard de craquelures après une mini-éruption solaire ? Les hypothèses se multiplient rapidement sur l’origine de ce visage mystérieusement apparu. Parmi les centaines d’affabulations fantaisistes, dont de nombreuses antisémites car monsieur Lévy serait israélite, une seule semble vraiment crédible: d’après le professeur en eschatologie juive Simon Berngstein, il s’agirait du premier signe de la fin des temps et du monde tel que nous le connaissons.

Il déclare au micro de Radio Fin-Du-Monde, inactive depuis l’extermination ratée du 21 décembre 2012, que Bernard Henri-Lévy est un demi-messie:
“Une traduction, bien que controversée, du Talmud annonce la venue d’un Demi-Messie comme premier signe de a’harit hayamim (fin de temps juive), pour préparer l’arrivée du Grand Messie. BHL n’est évidemment pas le Grand Messie, il ne parle pas hébreu et a déjà beaucoup de mal en anglais.
Mais il est tout de même un être exceptionnel plein de bonté, de générosité, d’amour et d’un sens du design capillaire très développé pour un homme. Il se rapproche d’un statut divin pour toute une branche de judaïsme, un demi-messie donc. La fin arrive, le chaos est à nos portes. Bientôt les femmes enfanteront des chèvres et les ânes violeront les ours.
Ça tient la route non ? Ismaël Bensoussan mon banquier me dit que c’est pas faux.”

Le principal concerné, Bernard-Henri Lévy, se refuse pour l’instant à toute déclaration.
Son tailleur, Jean Dupont, déclare avoir eu une commande du philosophe pour un costume d’empereur avec des petits lance-flammes sur les épaules.

 

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires