Connect with us

Monde

Nouveau Défi Facebook: Se pendre devant sa webcam #HangingChallenge

Published

on

Un nouveau défi Facebook fait des ravages, se prendre face caméra jusqu’à l’arrivée des secours. Le défi est réussi quand on risque réellement sa vie et que les secours extérieurs (famille) sont indispensables pour survivre. Cela reste donc sujet à interprétation et certains jeunes doivent s’y reprendre à 2 fois avant de voir leur pendaison validée par leurs amis.
Après la necknomination (qui proposait aux gens de boire cul-sec une grande quantité d’alcool), « à l’eau ou un resto » (Se jeter à l’eau ou payer un resto), et le fire challenge (mettre le feu à de l’alcool versé sur son propre torse), ce nouveau défi Facebook est des plus mortels.

En effet, selon les médias américains, près de 2000 jeunes seraient décédés suite à la réalisation de ce défi, le #HangingChallenge. Dans le cas où le jeune réussi le défi, il « nomine » un de ses amis pour l’effectuer également. Si l’ami refuse de relever le défi, il est considéré comme un faible. C’est ce principe de « nomination » qui permet à ce genre de défis de se répandre avec une telle viralité.

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇
Advertisement

Buzz

« 100k vues sur une vidéo anti-corruption » McFly et Carlito acceptent le défi de Nicolas Sarkozy

Published

on

Condamné pour corruption et trafic d’influence, l’ancien Président de la République a décidé de s’inspirer des méthodes d’Emmanuel Macron pour remonter sa cote de popularité.

Ce dimanche après-midi, Nicolas Sarkozy a contacté McFly et Carlito, trublions propagandistes bien connus du web français et toujours partant pour retourner leur veste afin d’entretenir leur image. Le défi qu’il leur a lancé a de quoi surprendre : « Faites une vidéo toute simple sur la lutte contre la corruption en France. Si cette vidéo atteint cent mille vues sur YouTube, vous pourrez venir partager ma cellule à Fleury-Mérogis pour faire une vidéo. Concours d’anecdotes, on appelles des gens au hasard, ce que vous voulez… »

Après plus de 3 minutes de réflexion, les deux Youtubers ont accepté de relever le défi. Afin d’anticiper les critiques, Carlito s’est exprimé sur le sujet : « On ne veut pas faire de politique, mais lorsqu’un ancien président nous propose une vidéo, on ne peut pas dire non. C’est une occasion de faire du buzz, on ne peut pas passer à côté. »

Après cette annonce improbable, les internautes attendent avec impatience la nouvelle vidéo de leur duo préféré.

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇
Continue Reading

Belgique

Les héroïnomanes demandés en renfort pour administrer les vaccins contre la COVID-19.

Published

on

Pour accélérer la vaccination contre la COVID-19, le gouvernement belge avait besoin de plus de personnels qualifiés pour administrer les vaccins. Après avoir fait appel aux pharmaciens, M. De Croo demande l’aide des consommateurs d’héroïne. En effet, ceux-ci sont moins réticents et ont déjà une certaine expérience. « Il est vrai que nous avons une certaine expérience dans l’injection de produit, mais cela reste différent, nous avons l’habitude de nous piquer nous-même, et pas le bras de quelqu’un d’autre », déclare Nathan.

Pour combler cette lacune, le gouvernement a mis en place un stage entre toxicos. Ils auront chacun 10 doses d’héroïne à injecter à d’autres apprentis, de quoi permettre une formation de qualité. Le gouvernement espère également créer des vocations de médecin ou d’infirmier parmi les stagiaires.

Cette mesure a évidemment fait du bruit, notamment au sein du personnel hospitalier, qui est mitigé. D’un côté on qualifie l’action de « suicidaire » alors que d’autres trouvent cette solution « ingénieuse ».

Cette mesure permettrait d’augmenter de 20% le personnel qualifié partout en Belgique et de 95 % dans la région de Charleroi. Leur mission commencera courant du mois de mars.

 

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇
Continue Reading

Médecine

Les laboratoires français travaillent sur un vaccin contre l’islamo-gauchisme

Published

on

Après la crise du coronavirus et les récentes déclarations de la ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Frédérique Vidal, les chercheurs français ont décidé d’abandonner leurs recherches sur la Covid-19 pour se concentrer sur un nouveau projet : la mise au point d’un vaccin contre l’islamo-gauchisme.

Le Haut Conseil de la Santé Publique s’est exprimé au sujet d’un nouveau risque de pandémie qui inquiète tout le pays.
« L’islamo-gauchisme se transmet majoritairement chez les jeunes, et en particulier dans les universités. Les étudiants en sociologie et en psychologie semblent pour l’instant les plus touchés, mais nous souhaitons éviter une nouvelle épidémie qui pourrait infecter le reste de la population. »

Selon Bernard Faliu, secrétaire général du Conseil, les symptômes de l’islamo-gauchisme sont faciles à repérer : « En général ça commence par un laisser-aller vestimentaire et pileux, la barbe pousse plus vite, on s’habille de plus en plus mal, et ensuite on devient allergique au porc et on se met à lire Marx ou Bourdieu. »

Une nouvelle maladie qui terrorise déjà une partie de la population, mais l’Ordre des Médecins est plutôt confiant : « Le vaccin devrait être en circulation d’ici mi-mai. »

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇
Continue Reading

Trending