Le pistolet à eau d’Alexandre Benalla était en réalité une arme biologique

Lors d’un dîner avec l’élite mondiale à Wuhan en Chine, Emmanuel Macron, accompagné de son fidèle garde du corps Alexandre Benalla (et de son pistolet à eau dont il ne s’en sépare jamais), avoue avoir laissé sans surveillance son garde du corps pendant qu’il discutait affaires avec le premier ministre chinois, Li Keqiang ,avec Kim Jong-Un et Saddam Hussein.

« Il est vrai que c’est dommage de l’avoir perdu de vue lorsque je discutais de projets pour Big Pharma qui a été conclue avec Agnès Buzyn et différentes élites pharmaceutiques de plusieurs pays dans le monde avec quelques chefs d’état très importants.
Vous savez, Alexandre est un très bon gars, je l’aime bien, ce n’est pas quelqu’un de particulièrement méchant au fond… Mais je dois avouer que le voir courir dans tous les sens et asperger le premier ministre du Royaume-Uni Boris Johnson de son pistolet à eau « pour rigoler »… J’espère sincèrement ne pas créer de tensions diplomatique avec nos chers pays voisins.
Je lui ai dit d’aller jouer ailleurs.
Malheureusement, je ne pouvais pas prévoir qu’en rechargeant son pistolet à eau il allait se tromper de contenu avec une fiole sans étiquette que j’avais sorti de la malette que Mme Buzyn m’avait confié. Il est revenu 2h après en disant avoir tiré sur « tous les petits grains de riz » qu’il rencontrait sur son chemin, à l’extérieur de la garderie.
J’aurais dû être plus prévoyant », nous raconte le président de la République Emmanuel Macron.

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires