Connect with us

Selon l'IGPN

Le Géant Vert mis examen après la mort de Jérôme Bonduelle

Published

on

L’IGPN vient de mettre en examen le Géant Vert. Ses relations avec Jérôme Bonduelle étaient conflictuelles d’après une source proche de l’enquête.

« Il a souvent proféré des menaces envers monsieur Bonduelle. Devant témoin, il a juré de le mettre en boîte un jour ou l’autre. »

L’IGPN attend le témoignage de La Laitière, témoin clef de cette affaire « On a interrogé Mamie Nova, mais son vieil âge nous fait douter de sa déclaration. » En effet, elle dénonce le comportement de Mr Propre qui semble avoir laissé des traces de son passage chez le défunt. La Laitière est pour le moment intriguée par le comportement de La Vache Qui Rit « Elle n’a pas vu le TGV 8538 Hendaye-Paris…depuis dimanche, elle déprime. »

Conso

Saisie record de masques Vincent Flibustier contrefaits

Published

on

Joli coup de filet pour les douaniers belges et français. C’est en inspectant un cargo qu’ils ont mis la main sur 3 tonnes de masques contrefaits de Vincent Flibustier.

Les masques en résine viennent de Chine, pays roi de la contrefaçon. Sous la référence « Socrate », le masque est destiné aux marchés de Vintimille (Italie) et d’Anvers. Roselyne Bachelot ne s’est pas encore manifestée pour récupérer une partie de la cargaison « Je vais voir si je peux en récupérer 20 millions, c’est toujours mieux que rien. »

L’IGPN salue le travail des douaniers et met en garde sur l’usage de masques contrefaits « Ils ne protègent pas du Coronavirus. Faites donc très attention. »

Continue Reading

Article marrant

Manifestation de policiers : 600 manifestants selon la police, 2000 selon les manifestants

Published

on

 

Plusieurs centaines d’agents étaient à nouveau rassemblés hier devant le Bataclan à Paris pour manifester contre les accusations répétées de violences policières. La situation a rapidement dégénéré avec l’intervention des forces de l’ordre.

Alors que la police parle d’environ 600 manifestants, les syndicats de police estiment quant à eux le nombre de manifestants plus proche de 2000. Un manque de clarté dans la communication qui pourrait être à l’origine des débordements.

Des violences constatées du côté de la police

« Le rassemblement a commencé vers 22h, et les échauffourées environ une demi-heure plus tard, dès que les flics sont arrivés » raconte Michel, policier manifestant. « Ils ont commencé à nous envoyer des lacrymo pour nous disperser, on a répondu à coups de flashballs, ça a vite tourné au bordel. »

Hervé, policier manifestant lui aussi, a fait part de sa colère auprès de notre journaliste sur place : « C’est toujours pareil, tout le monde nous chie dessus et nous accuse d’être violents, on manifeste parce qu’on s’oppose aux accusations, et là les flics débarquent pour nous péter la gueule ! Y’en a marre ! Laissez-nous bosser ! » Du côté des forces de l’ordre, Guy tente de rééquilibrer la balance : « Violences policières, violences policières, on entend toujours la même chose, mais on oublie de dire qu’en face les manifestants sont très violents aussi ! Surtout quand c’est des flics ! »

Plusieurs centaines de blessés

Les porte-paroles de la CGT-Police ont qualifié les méthodes d’intervention de la police « inacceptables« , « honteuses« , « d’une violence inouïe et totalement hors de propos« . Selon l’IGPN, toutefois, « l’intervention des CRS a été menée proportionnellement à la violence des manifestants. » Au final, plusieurs centaines de blessés à déplorer, tant du côté des manifestants que de la police. Un triste constat qui ternit encore un peu plus l’image de la police en France, déjà mise à mal depuis plusieurs années.

Le nouveau ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin ne s’est pas encore exprimé sur le sujet, plus concerné par les différentes accusations de viol dont il fait l’objet en ce moment.

 

Continue Reading

France

Allocution de Macron : Les propos et actes racistes dans la police sont momentanément suspendus

Published

on

Le président de la République a pris la parole à 20 heures pour une allocution solennelle depuis l’Elysée. « Les policiers et les gendarmes méritent le soutien de la puissance publique et la reconnaissance de la Nation », a affirmé le chef de l’Etat alors que des manifestations contre le racisme et les violences policières, après la mort de George Floyd aux Etats-Unis et le rappel de celle d’Adama Traoré en France en 2016 ont eu lieu sur le territoire. Le président a aussi annoncé que « les propos et actes racistes lors des contrôles de police sont momentanément suspendus ». Christophe Castaner doit lui présenter un plan concret, pour les remettre en place mais avec une contextualisation pour restituer ces actes dans leur époque.

Continue Reading

Trending