Incroyable ! Se plaindre sur internet ne fait pas avancer les choses !

Selon une récente étude de l’université de Gand, écrire toute la journée des statuts revendicateurs sur Facebook ne permet pas de faire évoluer la société et serait même dangereux pour les geignards qui passent leurs heures de travail à exprimer leurs revendications sur Facebook.

De plus en plus d’employeurs se penchent sur ces collaborateurs qui écrivent plus de 25 statuts par jour. En effet, il est prouvé que plus de 10% des travailleurs en Belgique passent plus de 2 heures par jour à se plaindre sur Facebook au lieu de travailler.

En plus de limiter leur productivité, cette activité est mauvaise pour leur système nerveux. Nous avons interrogé Michel Cymer, médecin et expert en réseaux sociaux:

Les conversations de bistrot doivent rester au bistrot, car là-bas, l’alcool ingéré permet de compenser l’activité nerveuse intense, alors que sur Facebook, vous souffrez beaucoup de cette excitation qui n’est pas compensée.

Une étude qui devrait faire réfléchir les nombreux « polémistes », « blogueurs » et « autres personnes qui pensent avoir quelque chose d’intelligent à dire sur tout alors qu’il n’ont rien à dire du tout ».

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires