Blessé sur une plage niçoise, un migrant gagne 45 000 euros de dédommagements.

wikipediacommons

Après avoir vivement dénoncé l’absurdité d’une telle demande, le maire de Nice Christian Estrosi n’a plus d’autre choix, la justice a donné son verdict: La ville de Nice devra verser 45 000 euros de dédommagements à un migrant blessé sur sa plage.

Le 27 juillet 2015, Mokhtar B., un réfugié Irakien de 26 ans, venait d’arriver avec ses camarades d’exil sur une plage niçoise. Alors qu’ils quittaient leur rafiot et traversaient la plage pour rejoindre la ville, afin de commencer les démarches administratives pour leur accueil, le jeune Mokhtar marche malencontreusement sur un tesson de bouteille qui lui transperce le pied gauche.

Emmené à l’hôpital, il est rapidement soigné par les services de santé niçois. Malheureusement, Mokhtar devra vivre plusieurs mois avec une immense douleur au pied.
Marathonien très célèbre dans son pays, Mokhtar regretta de ne plus pouvoir profiter de la vie par son seul vrai bonheur sur cette planète, courir, c’était tout sa vie.
Le nettoyage de cette zone de la plage ainsi que les responsabilités en cas de blessures incombant à la ville, il porta plainte contre Nice.

La justice vient de donner sa décision aujourd’hui, le préjudice dont il est victime est considéré suffisamment grave pour que la ville de Nice doive lui verser, dans les plus brefs délais, la somme de 45 000 euros de dommages intérêts.

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires