Connect with us

Violence

Tué pour son humour lourd au bureau  » – Allo? A l’huile – J’y go, d’agneau…. »

Published

on

André Robert, dit Dédé, est un homme blagueur. Adepte du coussin peteur,  des jeux de mots, de la tape sur l’épaule gauche alors qu’il est a droite et du  »je-tape-n’importe-où-sur-ton-écran-quand-tu-écris-un-SMS », Dédé fut tué par un de ses collègues, mercredi dernier.

Un de ses collègues nous explique :  » Dédé n’était pas bien méchant… Mais il était lourd ! C’était sans cesse : – Allo? A l’huile – J’y go, d’agneau – Qu’est ce que je vous sert ? La bite mais pas trop fort… » Et j’en passe … Tout cet humour commençait à plomber l’ambiance au sein de l’entreprise, malheureusement, l’un de nous a craqué … Ca aurait pu être n’importe qui d’entre nous … »

 »C’est à la blague  »tu les as vu ils se sont battu ? – Qui ça ? – Les trois poils de mon cul » que mon client a craqué » nous explique l’avocat de l’agresseur.

Le procès s’ouvrira dès lundi.

Jocelyne, la femme de Dédé ainsi que Johnny et Kimberley, ses enfants, sont sous le choc :  »Pôpa l’était drôle. Un bon ch’tis gars. C’est les autres là qu’ont pas d’humour ».

 »C’était un bon mari et un bon père. Mon copain de tuning va beaucoup me manquer. En
hommage on a fait installer des néons sous le cercueil, l’aurait été fier notre Dédé »

nous confie Robert, un voisin et ami.

Les obsèques ont eu lieu le week end dernier dans l’intimité de la famille et de ses amis de tuning faisant ronronner leurs moteurs.

On peut lire sur la plaque mortuaire  » repose en pet », un détail qui aurait certainement plu a Dédé.

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇
Advertisement

Education aux Médias

Echec de la prise de la colonne de la Bastille par Francis Lalanne et ses partisans

Published

on

Francis Lalanne Bastille

A Paris, près de onze personnes, menées par le chanteur et comédien Francis Lalanne, ont manifesté ce dimanche pour tenter de s’emparer de la colonne de la Bastille. La manifestation – non déclarée – a été rapidement dispersée par des tirs de LBD et de grenades lacrymogènes.

En dépit de l’arrivée précoce du printemps, peu de manifestants s’étaient finalement rendus sur la place de la Bastille, à l’appel de Francis Lalanne et de diverses fédérations syndicales (la Confédération Nationale des Anarcho-Souverainistes, UNEF-Halal et SUD-RSA). L’appel avait également été relayé par FranceSoir, un site de vente de fake news en ligne.

Le petit groupe d’opposants a cependant fait preuve d’une grande détermination. « Nous sommes le peuple ! Et que veut le peuple ? Il veut mettre l’État hors d’état de nuire au peuple français ! Par l’utilisation du système de Kelsen, la Constitution assure le respect des normes démocratiques qui nous permettent aujourd’hui de couper les têtes de nos ennemis », s’est exclamé le chanteur, en tentant d’escalader la colonne de la Bastille, avant que de chuter lourdement sur le pavé.

Francis Lalanne s’en tirera finalement avec un bras et trois côtes cassées, ainsi qu’avec douze jours d’Interruption Temporaire de Chômage.

Charlotte, 51 ans, fait part de déception : « Le kebab était indigeste. Et avec ce  confinement, impossible de squatter des toilettes dans un restaurant. Du coup, on fait comme on peut », se désole-t-elle en se rhabillant.

« Je suis hyper deçu, je pensais trouver des sans-culottes, et tout ce que j’ai vu de mieux c’est un petit bout de string en transparence sous un pantalon blanc », se lamente également Clément, venu de Carrières-sur-Seine. « Mais je garde espoir pour le premier mai prochain, avec la Fête du Travail. Vive  la Révolution, et vive la France ! ».

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇
Continue Reading

All Crepes Are Bretonnes

Copify, l’application où vous pouvez choisir la chanson sur laquelle vous faire interpeller

Published

on

C’est une révolution dans le monde du streaming. Depuis que la tendance, venue des Etats-Unis, de passer de la musique lors d’interpellations afin de faire sauter les vidéos émises par la Police sur la plupart des réseaux sociaux, et ainsi ne jamais devoir changer leurs comportements, de jeunes start-uppeurs français ont décidé de tout miser sur ce fameux concept.

Baptisée COPIFY, l’application permettra ainsi aux futurs contrevenants de choisir le titre sur lequel se faire tabasser lors de leur arrestation. 

« Comme un titre d’identité, les forces de l’ordre consulteront directement votre compte COPIFY afin de vous rendre le plus agréable possible votre plaquage ventral. Des utilisateurs nous ont déjà confiés que se faire arrêter sur leurs titres préférés était un réel atout »

COPIFY à déjà bénéficié du soutien de nombreux artistes qui ont gracieusement offert leurs titres aux jeunes start-uppeurs. L’un d’entre eux, qui a voulu rester anonyme, nous a confié « le réel pansement » que pouvait offrir sa musique. Si « J’ai embrassé un flic » de Renaud ne se trouve malheureusement toujours pas sur l’application, de nombreuses compilations de bals musettes vous permettront de rythmer de la plus enjouée des manières votre future arrestation. Une heureuse nouvelle pour les futurs mélomanes en garde à vue.

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇
Continue Reading

Culture

Le colonel Reyel promu général

Published

on

Les chaises musicales n’épargnent personne, y compris dans la Grande Muette.

Après 9 ans de combats au Sahel, et le peu de succès concret que l’on connaît, l’armée française a décidé de faire entrer du sang neuf. Exit les généraux stéréotypés, sortis de St-Cyr et interchangeables comme les coupes de cheveux d’un playmobil. Non, pour faire avancer le schmilblick, le haut-commandement français a décidé de muscler son jeu.

Résultat des courses, le colonel Reyel, plus connu pour ses tubes comme « Celui » « Ophélie » ou encore « Toutes les nuits » (Que des mots qui finissent en « i », coïncidence ? Je ne crois pas…) se voit donc élevé au plus haut grade de l’armée française.

Une excellente nouvelle pour le moral des troupes, forcément heureuses de côtoyer une telle star, une plus mauvaise pour les ennemis de la France dans la région qui, malgré un territoire grand comme l’Europe, vivront avec la peur d’être pris entre deux feux : celui des Famas, mais aussi des concerts dans le désert qui seront organisés pour permettre à l’ex-colonel d’utiliser sa meilleure arme contre l’ennemi : sa voix.

La guerre au Sahel vient-elle de basculer définitivement dans le camp des ennemis de la musique ?

Clitorin De Menfarpieds-Clavicule

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇
Continue Reading

Trending