«As-tu été sage ?» Dorénavant, le Père-Noël ajoutera « Ton papa est djihadiste ? ».

A l’approche de Noël, les enfants se pressent d’écrire leur lettre pour le Père-Noël en y joignant la liste de jouets espérés. Beaucoup vont même directement le voir dans les centres-commerciaux en s’installant sur ses genoux. En plus d’une photo, les marmots y gagnent des bonbons.

Seulement, les autorités se sont entretenues avec le bonhomme en rouge. Leur but étant de profiter de la naïveté des enfants pour s’informer sur les secrets de leurs parents. A présent, la simple phrase « as-tu été sage ? » ne sera que l’introduction à un réel interrogatoire du bambin.

Voici un extrait des cinquante questions prévues à chaque visite sur les genoux du vieil homme :
Ton papa mange du jambon ?
Il porte une ceinture ou des bretelles ?
Quel genre de ceinture ? Elle fait tic-tac ? Ou bip-bip ?
Ton papa a déjà dit qu’il voulait se faire éclater ?
Il dit plutôt « Nondidju » ou « Allah Akbar » ?
Vous habitez Molenbeek ?

Et même en question bonus : Ton papa aime Marine Le Pen ? Juste pour être sûr.

Si l’enfant répond positivement à plus de cinq questions, il est directement immobilisé par un lutin du Père-Noël et arrêté sur le champ. Les personnes qui l’accompagnent subissent le même sort et une équipe spéciale intervient directement à la maison du môme,  à la recherche du père  terroriste.

Charles Michel nous explique son embarras « Le problème c’est que nous n’avons encore eu aucun enfant musulman. Les djihadistes doivent se méfier ou être au courant du plan secret. Ou peut-être bien qu’ils ne fêtent pas Noël, mais ça m’étonnerait ! ».

Christobalt

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires