Réforme des retraites – Si vous mourrez avant 67 ans, votre famille devra rembourser l’État !

Fier de son contrat « zéro heure » aussi appelé « contrat chair à patron », Kris Peeters vient de faire voter au parlement un amendement à la réforme des pensions : les héritiers d’un travailleur mort d’épuisement avant 67 ans devront désormais rembourser l’État.

« Il est inadmissible que certains travailleurs choisissent de mourir avant même d’avoir été au bout de leur carrière, a expliqué Kris Peeters. Pour les employeurs, cela représente un coût énorme : des dizaines de milliers d’années de travail ne seront jamais prestées. Sans parler des familles qui osent parfois même exiger une intervention dans les frais funéraires. Pire encore, certains proches assignent l’entreprise devant les tribunaux. C’est arrivé une fois. Un ouvrier avait négligé de demander à son patron de lui fournir une combinaison spéciale pour manipuler l’amiante. Il en est mort. Et deviner qui a encore dû payer ?  » 

Pour la Fédération des entreprises belges, il s’agit d’une mesure qui va enfin dans le bon sens même si pour son porte-parole, Richie Plinosas, beaucoup de chemin reste encore à faire : 

 » De nombreux travailleurs meurent accidentellement durant l’exercice de leurs fonctions. Pour ceux-là, la mesure me paraît pleinement justifiée. Mais qu’en est-il des travailleurs qui se tuent exprès pour ne pas bosser ? Vous savez, ceux qui se suicident. Dans ce cas, je trouve, la sanction n’est vraiment pas assez lourde. » 

Les syndicats ont d’ores-et-déjà annoncé des actions contre l’entrée en vigueur de la nouvelle mesure Peeters. Les rouges parlent notamment de mimer la mort devant le cabinet du vice-premier ministre en se foutant une cuite mémorable. La banderole est déjà prête. On peut y lire : « Ivres morts pour vos droits ! »

 

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires