Connect with us

Politique

Réforme des retraites – Si vous mourrez avant 67 ans, votre famille devra rembourser l’État !

Published

on

Fier de son contrat « zéro heure » aussi appelé « contrat chair à patron », Kris Peeters vient de faire voter au parlement un amendement à la réforme des pensions : les héritiers d’un travailleur mort d’épuisement avant 67 ans devront désormais rembourser l’État.

« Il est inadmissible que certains travailleurs choisissent de mourir avant même d’avoir été au bout de leur carrière, a expliqué Kris Peeters. Pour les employeurs, cela représente un coût énorme : des dizaines de milliers d’années de travail ne seront jamais prestées. Sans parler des familles qui osent parfois même exiger une intervention dans les frais funéraires. Pire encore, certains proches assignent l’entreprise devant les tribunaux. C’est arrivé une fois. Un ouvrier avait négligé de demander à son patron de lui fournir une combinaison spéciale pour manipuler l’amiante. Il en est mort. Et deviner qui a encore dû payer ?  » 

Pour la Fédération des entreprises belges, il s’agit d’une mesure qui va enfin dans le bon sens même si pour son porte-parole, Richie Plinosas, beaucoup de chemin reste encore à faire : 

 » De nombreux travailleurs meurent accidentellement durant l’exercice de leurs fonctions. Pour ceux-là, la mesure me paraît pleinement justifiée. Mais qu’en est-il des travailleurs qui se tuent exprès pour ne pas bosser ? Vous savez, ceux qui se suicident. Dans ce cas, je trouve, la sanction n’est vraiment pas assez lourde. » 

Les syndicats ont d’ores-et-déjà annoncé des actions contre l’entrée en vigueur de la nouvelle mesure Peeters. Les rouges parlent notamment de mimer la mort devant le cabinet du vice-premier ministre en se foutant une cuite mémorable. La banderole est déjà prête. On peut y lire : « Ivres morts pour vos droits ! »

 

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇
Advertisement

Buzz

« 100k vues sur une vidéo anti-corruption » McFly et Carlito acceptent le défi de Nicolas Sarkozy

Published

on

Condamné pour corruption et trafic d’influence, l’ancien Président de la République a décidé de s’inspirer des méthodes d’Emmanuel Macron pour remonter sa cote de popularité.

Ce dimanche après-midi, Nicolas Sarkozy a contacté McFly et Carlito, trublions propagandistes bien connus du web français et toujours partant pour retourner leur veste afin d’entretenir leur image. Le défi qu’il leur a lancé a de quoi surprendre : « Faites une vidéo toute simple sur la lutte contre la corruption en France. Si cette vidéo atteint cent mille vues sur YouTube, vous pourrez venir partager ma cellule à Fleury-Mérogis pour faire une vidéo. Concours d’anecdotes, on appelles des gens au hasard, ce que vous voulez… »

Après plus de 3 minutes de réflexion, les deux Youtubers ont accepté de relever le défi. Afin d’anticiper les critiques, Carlito s’est exprimé sur le sujet : « On ne veut pas faire de politique, mais lorsqu’un ancien président nous propose une vidéo, on ne peut pas dire non. C’est une occasion de faire du buzz, on ne peut pas passer à côté. »

Après cette annonce improbable, les internautes attendent avec impatience la nouvelle vidéo de leur duo préféré.

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇
Continue Reading

France

Deux ans de prison avec sursis pour Nicolas Sarkozy et un an ferme pour Paul Bismuth

Published

on

Nicolas Sarkozy a été déclaré coupable ce lundi à Paris de corruption et de trafic d’influence dans l’affaire dite des « écoutes », qui avait éclaté en 2014, deux ans après son départ de l’Elysée. L’ex-président a écopé de trois ans de prison, dont un an ferme. L’avocat de l’ex-président vient d’annoncer que le dénommé « Paul Bismuth » s’occupera de la prison ferme, et Nicolas Sarkozy des 2 ans avec sursis.

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇
Continue Reading

Belgique

Les héroïnomanes demandés en renfort pour administrer les vaccins contre la COVID-19.

Published

on

Pour accélérer la vaccination contre la COVID-19, le gouvernement belge avait besoin de plus de personnels qualifiés pour administrer les vaccins. Après avoir fait appel aux pharmaciens, M. De Croo demande l’aide des consommateurs d’héroïne. En effet, ceux-ci sont moins réticents et ont déjà une certaine expérience. « Il est vrai que nous avons une certaine expérience dans l’injection de produit, mais cela reste différent, nous avons l’habitude de nous piquer nous-même, et pas le bras de quelqu’un d’autre », déclare Nathan.

Pour combler cette lacune, le gouvernement a mis en place un stage entre toxicos. Ils auront chacun 10 doses d’héroïne à injecter à d’autres apprentis, de quoi permettre une formation de qualité. Le gouvernement espère également créer des vocations de médecin ou d’infirmier parmi les stagiaires.

Cette mesure a évidemment fait du bruit, notamment au sein du personnel hospitalier, qui est mitigé. D’un côté on qualifie l’action de « suicidaire » alors que d’autres trouvent cette solution « ingénieuse ».

Cette mesure permettrait d’augmenter de 20% le personnel qualifié partout en Belgique et de 95 % dans la région de Charleroi. Leur mission commencera courant du mois de mars.

 

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇
Continue Reading

Trending