Connect with us

Politique

« Pourquoi je ne suis pas allé voter » : un abstentionniste nous explique son choix

Published

on

La participation, qui était l’un des enjeux phares de ce scrutin, a fortement progressé au second tour des Régionales, atteignant 58,5%. Pourtant, certains ont décidé de ne pas se rendre aux urnes. Défiance vis-à-vis de la classe politique ? Absence de candidat crédible à leurs yeux ? Nordpresse est allé à la rencontre de l’un d’entre eux pour tenter d’en savoir plus.

« Je voulais aller voter, je vous le jure », affirme Claude, employé municipal qui vient de souffler ses 48 bougies. « A la base, j’avais prévu d’y aller le matin, pour être tranquille et éviter la foule. On sait l’affluence qu’il peut y avoir pour ce genre d’évènements… Et puis là-dessus je suis passé dans la rue devant les photos des candidats, y avait un qui ressemblait vraiment à un veau, et du coup je me suis souvenu que je devais aller acheter du gigot pour le déjeuner.

Ma femme avait invité ses parents (elle a de ces idées, parfois), donc c’était très important de faire bonne figure. Mais je vous raconte pas le monde qu’il y avait dans la boucherie… Sans doute tous ceux qui avaient prévu d’aller voter l’après-midi ! En plus Madame Yvonne racontait sa vie au boucher comme à chaque fois. Bon, il faut la comprendre, hein, le mari de la concierge de sa coiffeuse s’était tiré avec le fils de la cousine de Monsieur Bernard du 4ème… Ensuite c’était le tour du vieil Alphonse, qui n’a plus toute sa tête depuis que sa perruche est morte, et qui était persuadé d’être à la poste. Le temps de lui expliquer que non, il ne pouvait pas expédier cette côte de bœuf à sa nièce qui habite dans le Morbihan, ça nous a pris trois bons quarts d’heure. Alors évidemment, quand ça allait enfin être à mon tour, le boucher a annoncé qu’il fermait. Donc moi, vous voyez, j’étais bien embêté. Déjà que les parents de ma femme n’ont pas une très bonne opinion de moi…

Du coup je suis rentré bredouille et on a dû leur faire des Croustibat. Alors forcément, ils étaient pas très contents. Et là, j’ai dû annoncer qu’il n’y avait plus de vin car mon beau- père avait fini la dernière bouteille, sa cinquième, alors qu’on en était toujours à l’entrée. Du coup il ont poussé des grands cris, se sont demandé ce qu’ils avaient fait au ciel pour que leur fille finisse avec un pignouf pareil… C’était pas dit méchamment, vous savez, mais je l’ai pas très bien pris, d’autant que j’étais moi-même sur le point de finir ma troisième bouteille, alors j’ai envoyé un vase dans la tête à ma belle-mère. Là, comme ça, PAF (il imite le geste).

Donc bref, tout ça a fini à l’hôpital, puis aux pompes funèbres quand on a vu qu’il n’y avait rien à faire, et enfin au poste quand mon beau-père a décidé de me dénoncer. Il devrait me remercier, quoi, depuis le temps qu’il me parlait de quitter cette peau de vache ! Mais moi, je voulais toujours voter, je vous jure. Accomplir mon devoir de citoyen. Mais je suis resté toute la nuit en garde à vue. Finalement mon beau-père est venu ce matin expliquer qu’en fait je n’y étais pour rien, que sa femme avait trébuché, donc ils m’ont laissé partir, mais bon je suis quand même un peu dégouté.

Oubliez tout ce qu’on vous dit à la télé et dans les journaux : selon moi, le taux d’abstention c’est à cause des flics et des belles-mères. »

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇
Advertisement

Buzz

« 100k vues sur une vidéo anti-corruption » McFly et Carlito acceptent le défi de Nicolas Sarkozy

Published

on

Condamné pour corruption et trafic d’influence, l’ancien Président de la République a décidé de s’inspirer des méthodes d’Emmanuel Macron pour remonter sa cote de popularité.

Ce dimanche après-midi, Nicolas Sarkozy a contacté McFly et Carlito, trublions propagandistes bien connus du web français et toujours partant pour retourner leur veste afin d’entretenir leur image. Le défi qu’il leur a lancé a de quoi surprendre : « Faites une vidéo toute simple sur la lutte contre la corruption en France. Si cette vidéo atteint cent mille vues sur YouTube, vous pourrez venir partager ma cellule à Fleury-Mérogis pour faire une vidéo. Concours d’anecdotes, on appelles des gens au hasard, ce que vous voulez… »

Après plus de 3 minutes de réflexion, les deux Youtubers ont accepté de relever le défi. Afin d’anticiper les critiques, Carlito s’est exprimé sur le sujet : « On ne veut pas faire de politique, mais lorsqu’un ancien président nous propose une vidéo, on ne peut pas dire non. C’est une occasion de faire du buzz, on ne peut pas passer à côté. »

Après cette annonce improbable, les internautes attendent avec impatience la nouvelle vidéo de leur duo préféré.

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇
Continue Reading

France

Deux ans de prison avec sursis pour Nicolas Sarkozy et un an ferme pour Paul Bismuth

Published

on

Nicolas Sarkozy a été déclaré coupable ce lundi à Paris de corruption et de trafic d’influence dans l’affaire dite des « écoutes », qui avait éclaté en 2014, deux ans après son départ de l’Elysée. L’ex-président a écopé de trois ans de prison, dont un an ferme. L’avocat de l’ex-président vient d’annoncer que le dénommé « Paul Bismuth » s’occupera de la prison ferme, et Nicolas Sarkozy des 2 ans avec sursis.

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇
Continue Reading

Politique

Le Gouvernement annonce un nouveau dispositif intitulé « un jour = une connerie »

Published

on

Ils pensent à nous, ça fait plaisir !

Le Gouvernement, par le biais de son porte parole Gabriel Attal a annoncé la mise en place d’un nouveau dispositif de soutien.

Intitulé « un jour = une connerie », il s’inspire des anciens dispositifs ayant déjà fait leurs preuves tels que « un flic = une balle » ou le plus hasardeux « un jeune = une solution ».

Selon Gabriel Attal, le but est avant tout de mettre en avant les qualités des membres du gouvernement, rappelant que « si les salles de spectacles et les théâtres sont fermés, seul le Conseil des ministres est maintenu pour offrir aux Français le meilleur des Arts du Cirque, l’objectif de « Un jour = une connerie » c’est de transmettre ce talent, pour que tout le monde en profite. »

L’opération est parrainée par la diva de la bêtise, l’inénarrable Sibeth Ndiaye, récemment retraitée du circuit.

Le Gouvernement se laisse un an pour expérimenter le dispositif, mais les plus ambitieux tablent sur une amplification des efforts à l’orée 2022, permettant ainsi de renommer l’opération « 3 conneries par jour », « une illustration de la volonté et du talent de ce gouvernement » selon Attal .

Ça ira mieux demain !

Clitorin De Menfairpieds-Clavicule

 

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇
Continue Reading

Trending