Alors que Nicolas Sarkozy est actuellement entendu dans les locaux de la police judiciaire de Nanterre, les services techniques ont été confrontés à un problème de taille : celle des barreaux de la future cellule de l’ancien président de la République.

En effet, il a été rapidement remarqué qu’avec l’écartement standard des barreaux, le prévenu aurait pu très facilement se faufiler hors de sa cellule. C’est pourquoi il a été décidé d’ajouter un filet grillagé afin d’assurer une sécurité maximale lors de son incarcération et prévenir ainsi toute tentative d’évasion.

«Nous avons tout d’abord pensé à réduire leur écartement mais c’était totalement impossible à faire en seulement 48h.», précise le capitaine Lucien Debien. «Même chose pour l’ajout de barreaux supplémentaires qui n’auraient pas pu être livrés et installés dans un laps de temps aussi bref. C’est notre collègue Jean Languy, pêcheur à la ligne à ses heures, qui a eu la brillante idée de poser un grillage métallique en le fixant solidement aux barreaux existants.», conclut-il.

Informé, l’avocat de l’ex président de la République s’est aussitôt indigné de cette décision qu’il juge être une offense portant atteinte aux personnes de petite taille.

«C’est du grand n’importe quoi! On n’invente des histoires à dormir debout pour discréditer mon client!», s’emporte-t-il. «Le responsable des forces de l’ordre qui a pris cette décision est un incapable, un imbécile! Je ne vois aucun intérêt à se conduire de la sorte. C’est une imposture! Au moins, qu’on informe un peu mieux mon client que l’on n’induit en erreur depuis le début. Aucun indice n’indiquait qu’il allait tenter de s’évader. C’est un impossible chaos, un insoutenable scandale, et fort probablement, une intention de nuire à mon client. Tout se passe dans une indifférence totale. C’est une infamie! On invoque la loi, alors que c’est une insulte, une petitesse dont la France ne sortira pas grandie.», achève-t-il en interpelant les médias présents sur place.

Monsieur Sarkozy a reçu de nombreux soutiens dont celui des familles Houdini et Balkany, ainsi que de nombreuses personnalités du monde politique et autres artistes de cirque.

 

Facebook Comments