27.5 C
Charleroi
dimanche, juillet 14, 2024

RECENT

Il pensait tester des jeux vidéos, mais en réalité il tuait des gens pour de vrai.

EXCLUSIF La rédaction de nord presse a été contactée par Arnold, il s’agit d’un nom d’emprunt car John Sawaipa souhaitait rester anonyme. Son histoire est peu banale.

Tout avait commencé normalement pour ce jeune Texan qui vivait une adolescence aujourd’hui devenue normale, il passait ses journées et ses nuits accroché à son ordinateur à jouer à des jeux vidéos, ce qui avait le don d’agacer son père: « C’était un grand officier de la marine, il était très strict et rêvait d’une grande carrière militaire pour son seul fils, ça le déprimait de me voir un peu paumé devant mes écrans ».

Un jour à ses 22 ans, son père est rentré à la maison très excité, il avait un boulot pour son fils. Et pas n’importe lequel, il s’agissait de tester secrètement des jeux vidéos pour une grosse boite de production. « J’étais très étonné qu’il me parle d’un boulot pareil, après coup j’aurais dû y penser, mais à l’époque je me suis dit que c’était une bonne opportunité pour moi ».

Le lendemain il partait avec son père vers son futur emploi, l’endroit qui ressemblait à un énorme bunker était très reculé dans le désert. Arnold était étonné par la sécurité «  Il y avait des vigiles et des militaires partout. Je me suis dit que ça devait être une très grosse production qui avait de gros moyens, du coup j’étais très excité à l’idée de découvrir les nouveaux jeux. »

Sans trop poser de question, Arnold a signé son contrat le jour même et commencé son boulot. « J’étais seul dans une petite pièce, tous le matériel de jeu était de très grande qualité, il y avait un joystick que je n’avais encore jamais vu et un écran géant ». Le but du jeu qu’Arnold devait tester paraissait très banale, il fallait simplement tuer des gens en téléguidant un drone. Il avait le choix entre deux cartes : les « Montagnes du Pakistan » et les « Plaines et collines du Yemen ». Arnold a rapidement été étonné par la facilité de ce jeu : « Une voix me donnait des ordres tels que : « Tue cet homme », « Détruit cette voiture », etc. Pour moi la seule grande qualité que je trouvais à ce jeu, c’était les graphismes qui étaient hyper réalistes ! ».

Alors que ça faisait déjà quelques mois qu’il travaillait sur ce jeu, Arnold décida un jour de s’amuser un peu, quitte a ne pas respecter les consignes. « Je me souviens ce jour là j’étais fatigué car le bébé de la voisine avait pleuré toute la nuit, alors je me suis vengé en tuant des enfants dans le jeu ». « Je me rappelle que la voix du jeu était devenue muette devant ces scènes atroces, je m’étais empressé de prévenir mon supérieur de ce bug ».

Un jour ce qui paraissait être un conte de fée s’écroula pour Arnold. Alors qu’il terminait une journée de travail, il se retrouva nez à nez avec un autre employé du groupe. « C’était très rare, d’habitude je ne croisais personne». Ils se sont salués puis l’homme a posé une question étrange à Arnold : «  Ça va d’un point de vue morale ce n’est pas trop dure ? ». Arnold répondit avec un grand sourire, « Bah non, je m’amuse bien et c’est même plutôt facile ». L’homme devint pâle et lui répliqua « Tuer des gens c’est amusant ? ». La discussion qui suivit mena à la découverte du terrible secret que lui avait caché son père. Il ne testait pas des jeux mais tuait de vraies cibles pour l’armée américaine.

Aujourd’hui Arnold a choisi de nous contacter car il voudrait que son témoignage empêche d’autres jeunes de tomber dans ce même piège. « J’en veux très fort à mon père, mais je peux lui pardonner, après tout il voulait le meilleur pour son fils ».

Commentaires

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇

Latest Posts

A LIRE