Nouvelle évaluation de l’OCAM : niveau 4 dans certaines communes wallonnes !

Le centre de crise ne communiquera qu’avec les communes concernées, pour ne pas augmenter la psychose ambiante.

La nouvelle a été officialisée peu après 16h30 : le niveau d’alerte à Bruxelles est redescendu au niveau 3. « L’OCAM a estimé que la révolte des organisateurs et exposants de « Plaisirs d’Hiver » en cas d’annulation aurait été supérieure aux menaces terroristes », explique un responsable de la sécurité. « Ils menaçaient de s’attaquer à nos restaurants étoilés, et même aux habitations privées de nos politiciens. De plus, la fédération des brasseurs était prête à cesser toute fourniture, prioritairement dans les Ministères et à la Chambre », précise-t-il.

Par contre, le Conseil National de Sécurité a jugé que certaines communes du pays, principalement rurales, devaient passer immédiatement au niveau 4. En cause : les nombreux marchés de Noël qui débutent déjà ce week end, essentiellement en Wallonie. Le risque de débordements et de bagarres consécutifs aux abus de vins chauds et autres pekets frelatés est grand, selon les estimations. De plus, les Pères Noël seront en fait des militaires déguisés.

Cependant, tempèrent les Autorités, ce niveau 4 ne sera appliqué que pendant les heures d’ouvertures de ces festivités de fin d’année, commune par commune. « C’est ainsi qu’un village pourrait être en niveau 4 ces samedi et dimanche de 12h à 22h, tandis que la commune voisine d’un kilomètre resterait au niveau 3, et inversement le week end suivant » stipule un membre du CNS, « Un peu à l’image des horaires du métro bruxellois ces derniers jours ».

 

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires