Nouvelle carte des régions françaises : découvrez la Normandie-Côte d’Azur et la Bretagne-Alsace !

Les députés socialistes français ont à nouveau sorti les crayons de couleurs pour redessiner la carte des régions de l’Hexagone. Il s’agit du quatrième scénario prévu dans la réforme territoriale. Une proposition qui semble enfin être la bonne.

En baisse constante de popularité, le Parti Socialiste de François Hollande se devait de proposer quelque chose d’innovant et d’utile. La solution : la réforme territoriale. Il suffit de prendre les 22 régions d’origine et de les passer au shaker. Le cocktail final est savoureux, comme le vante Manuel Valls. « C’est de loin le scénario le plus logique et le plus réfléchi qu’on ait proposé. Par exemple, la Bretagne et l’Alsace ont toujours été deux régions à part, tant au point de vue de la langue et des mentalités. Mais c’est ce qui les rapproche, justement. Donc pourquoi ne pas les associer ? A l’inverse, d’autres régions sont particulièrement identiques. Ainsi, on aimerait parler d’Aquitaine-Bourgogne-Languedoc-Roussillon, qu’on renommera par la suite la région des Grands Vignobles ».

Le Premier ministre français se veut également très enjoué quant à la future Normandie-Côte d’Azur. « C’est une petite trouvaille dont nous sommes très fiers. Les plages de Normandie et de la Côte d’Azur comptent parmi les plus belles de France. Les mélanger, ce serait carrément génial. On amènerait des milliers de tonnes de sable fin sur les plages de galets, et vice-versa ».

 

Le cas de l’Ile de Beauté est en revanche presque passé aux oubliettes. « Dans un premier temps, on avait complètement oublié la Corse. En fin de compte, pour des raisons évidentes, nous avons décidé de la rattacher à nos territoires d’outre-mer », révèle l’homme fort du PS.

 

Doit-on désormais considérer cette réforme territoriale comme définitive ? Il semblerait que des rebondissements peuvent encore survenir dans les rangs socialistes : « On est comme des gosses, on nous a donné un jouet et on ne sait pas s’arrêter. On s’est d’ailleurs un peu chamaillé quand il a fallu décider des couleurs à utiliser pour la carte. J’étais plutôt d’avis de mettre le Nord-Pas-de-Calais-Franche-Comté en orange. Mais François Hollande a préféré opter pour du mauve. C’est bien aussi, finalement ». Espérons en tout cas pour l’avenir que la Wallonie demeure transparente…

 

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires