Nouvel appel à la purge lancé par Saint-Nicolas contre les décorations de Noël anticipées

Le parquet de Charleroi a inculpé ce vendredi 2 novembre au matin Saint-Nicolas, le père Fouettard et leur âne pour « provocation publique d’atteinte volontaire à la vie et à l’intégrité physique des personnes ».

Certainement inspiré par le jeune Isérois islamo-bobo-gauchiste dont l’appel datant de quelques jours avait entraîné de nombreux troubles chez nos voisins français, le grand Saint et ses acolytes ont également invité leurs fidèles à réagir face à une situation de plus en plus insoutenable. « C’est intolérable ! », lâche Saint-Nic, une canette de Carapils à la main. « Chaque année, ils s’y mettent de plus en plus tôt ! Cette année, ça n’a pas loupé, ils m’ont carrément oublié, les ingrats ! Halloween à peine finie, ils ont déjà accroché leurs guirlandes lumineuses achetées chez Aldi et décoré leur sapin en plastoc. »

Saint-Nicolas avait besoin de réagir. « Avec Fouettard et l’âne, nous n’en pouvions plus. Mais à trois seulement, pas possible de faire quoi que ce soit. Alors, on a publié sur nos comptes Facebook, Twitter, Snapchat et LinkedIn des appels à l’aide ! Bousillons toutes ces façades lumineuses et tous ces jardins décorés avant l’heure à la gloire de l’autre gros Noël ! Caillassons les responsables et pendons les par leurs attributs sur la place publique en exemple ! »

Heureusement, les forces policières ont pu intervenir avant tout accident significatif. Marcel, l’un des policiers chargés de l’arrestation, nous raconte. « Mais vous êtes aussi ivre que ces trois blaireaux déguisés ou quoi ? Ils n’ont pas encore dessaoulé de leur soirée d’Halloween et se prennent réellement pour leurs personnages. Tout ce qu’ils ont réussi à faire, c’est uriner sur le sapin de Noel du centre commercial Rive Gauche de Charleroi… »

Espérons tout de même que le grand Saint-Nicolas et ses employés soient libérés à temps et puissent distribuer leurs cadeaux aux écoliers belges.

Commentaires