Muriel Pénicaud demande le licenciement des 75% de non-grévistes SNCF « Ils travaillent et les trains ne roulent pas. »

Contre toute attente, la ministre du travail prend position sur le conflit en cours en demandant le licenciement des non-grévistes SNCF « 75% du personnel est au travail et pourtant les trains restent à quai. CQFD. ». La ministre propose donc de reverser 50% des salaires des futurs licenciés aux grévistes « Dès qu’ils reprendront le travail bien entendu. Je ne suis pas née de la dernière pluie ! ». Aurore Bergé se félicite de cette avancée significative dans ce conflit « Cela permettra certainement de remettre les bus sur les rails. »

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires