Connect with us

Politique

Marion Maréchal-Lepen annonce qu’elle paiera désormais de sa poche ses avortements

Published

on

Après sa défaite aux élections régionales, Marion Maréchal-Lepen ne décolère pas. 
Plusieurs personnes de son entourage, qui souhaitent rester anonyme, ont déclaré à l’APF qu’ils s’inquiétaient même pour sa santé.

Désavouée, l’héritière du clan Lepen crie à la face de chaque personne qu’elle croise qu’elle n’en restera pas là et qu’elle a bien l’intention d’appliquer son programme à elle-même. Les regards interloqués et l’inquiétude de ses proches ne semblent pas l’atteindre.

Lors d’une conférence de presse donnée à quelques journalistes triés sur le volet, elle a annoncé, d’une voix claire mais chevrotante, qu’elle serait le laboratoire de ses idées. En premier lieu, a-t-elle déclaré avec conviction, elle n’ira désormais plus au planning familial pour ses IVG mais les fiancera elle-même, dans des cliniques privées.

Quand on sait qu’une interruption de grossesse peut coûter jusqu’à 450 €, on est en droit de trouver admirable l’engagement de la jeune femme politique.
Comme elle le dit elle-même, « je vais faire économiser aux finances publiques entre 4 500 et 9 000 € par an et cet argent pourra servir à la rénovation d’églises, à l’amélioration des repas des CRS ou à la construction de murs autour des cités sensibles. Qui osera désormais dire que je ne suis pas engagée à 100% dans la défense de notre culture et du bien-être des citoyens ?! »

Reconnaissons que si chaque homme et femme politique prouvait ainsi la force de son engagement, une certaine idée de la République pourrait renaître.

Continue Reading
Advertisement

France

Floutage des policiers : la loi « sécurité globale » s’appliquera aussi aux images d’archives

Published

on

Le gouvernement français a fait adopter l’article 24 de la proposition de loi sur la sécurité globale. Le ministre de l’Intérieur a déclaré qu’il « faudra flouter les visages des policiers et des gendarmes » avant de diffuser les images et que cette mesure s’appliquera aussi aux images d’archives. « Cela permettra de préserver l’intégrité des policiers quelque soit l’époque ou les théâtres d’opération » précise-t-il, « lorsqu’un policier ou un gendarme a son visage diffusé, il peut être rapidement exposé à des messages haineux contre lui, sa famille ou sa descendance. »

Interrogée sur cette loi , la présidente du RN Marine Le Pen a estimé que « tout ce qui peut contribuer à protéger nos policiers est une bonne chose » avant d’ajouter, « je remercie Emmanuel Macron de mettre en place tout un arsenal législatif autoritaire sur lequel je pourrais asseoir mon pouvoir »

 

 

 

Continue Reading

France

Le chauffeur de taxi du documentaire Hold-Up s’est fait recruter comme porte-parole du gouvernement Macron

Published

on

Intervenant légitime dans le documentaire Hold-Up sur la crise du coronavirus, Mamadou, un chauffeur de taxi parisien, a été recruté par le gouvernement français comme porte-parole sur base de sa pertinence dans ses propos et de son éloquence.
« Après avoir vu Hold-Up, il m’a paru évident qu’il était l’intervenant le plus légitime de ce reportage », a répondu le premier ministre Jean Castex.
« C’est pourquoi nous avons recruté Mamadou au sein de notre gouvernement afin d’éviter le pire et de ne pas massacrer tout le monde ».

Continue Reading

Politique

Épuration dans l’Éducation nationale : Jean-Michel Blanquer sera tondu en place publique

Published

on

La vendetta en marche.

Après la victoire stratégique des forces islamo-gauchistes, alliés aux judéo-bolchéviques, le temps de la vengeance est venue. Les forces progressistes ont pris la rue de Grenelle et commencent dès aujourd’hui leur offensive de purification de l’administration scolaire.

Dans un communiqué, les forces alliées ont annoncé leur première mesure : la tonte du ministre Jean-Michel Blanquer, accusé d’être le principal opposant aux forces libres de l’Éducation nationale. Dans un simulacre de procès stalinien, le ministre a été reconnu coupable du crime de « startupisation » de l’Éducation nationale.

Celui qui voulait transformer les écoles primaires en business school verra son châtiment se dérouler en public, place de grève (logique, puisqu’il est condamné par des profs).

Le SNUIPP et le SNES vendront des merguez à prix libre.

Clitorin De Menfairpieds-Clavicule

Continue Reading

Trending