Connect with us

Politique

Manuel Valls : « Au cas où ça marche pas avec Macron, vous avez le 06 de Poutou ? »

Published

on

L’ex-Premier Ministre prévient : il sera investi, coûte que coûte ! Après avoir reçu une réponse pour le moins frileuse du camp du Président élu, Manuel Valls attaque désormais les législatives sous la bannière du Nouveau Parti Anti-captitaliste. « Nous avons peut-être eu quelques divergences par le passé, mais nous saurons les surmonter ! »

Son annonce ce mardi 9 mai de se présenter aux législatives dans la majorité présidentielle a pris de court. Sa famille politique historique, bien sûr, qu’il qualifie même de « morte », mais sa potentielle terre d’accueil, surtout. Du côté de la République En Marche, on a moyennement apprécié de se faire mettre le pied dans la porte comme une vulgaire petite vieille démarchée par un commercial de fontaines à eau. Ce n’était pas « passe ton bac d’abord », mais presque pour Jean-Paul Delevoye : « Il aurait dû déposer sa candidature comme chacun, puisque la règle est la même pour tous. Si vous ne déposez pas votre candidature vous ne pouvez pas être investi par En Marche!. Il lui reste 24 heures. La procédure est la même pour tout le monde« , a expliqué le proche d’Emmanuel Macron chez nos confrères d’Europe 1 ce matin. Une réponse qui n’a pas pris de court, loin s’en faut, Manuel Valls. Face à cet accueil mitigé, le député de l’Essonne tente un rapprochement avec le parti de Philippe Poutou, le NPA.

«J’ai essayé d’envoyer un mail à ‘[email protected]’, mais il m’est revenu…»

Ce midi, il a cherché, pour l’instant sans succès, d’échanger avec le candidat aux dernières élections présidentielles. Qu’importe, il compte bien persévérer et tirer un trait sur des divergences qui semblent pourtant évidentes : « le 49.3, c’est déjà du passé ! Il nous faut regarder devant et faire front pour le bien commun… et le mien surtout« , sourit l’ancien locataire de Matignon. Avant de reprendre : «  j’ai essayé d’envoyer un mail vers 11h30 à [email protected], mais il m’est revenu. Je n’ai pas son numéro… vous auriez, vous, le 06 de Poutou ? Il a bien un mobile, au moins ?« .

Advertisement

France

Floutage des policiers : la loi « sécurité globale » s’appliquera aussi aux images d’archives

Published

on

Le gouvernement français a fait adopter l’article 24 de la proposition de loi sur la sécurité globale. Le ministre de l’Intérieur a déclaré qu’il « faudra flouter les visages des policiers et des gendarmes » avant de diffuser les images et que cette mesure s’appliquera aussi aux images d’archives. « Cela permettra de préserver l’intégrité des policiers quelque soit l’époque ou les théâtres d’opération » précise-t-il, « lorsqu’un policier ou un gendarme a son visage diffusé, il peut être rapidement exposé à des messages haineux contre lui, sa famille ou sa descendance. »

Interrogée sur cette loi , la présidente du RN Marine Le Pen a estimé que « tout ce qui peut contribuer à protéger nos policiers est une bonne chose » avant d’ajouter, « je remercie Emmanuel Macron de mettre en place tout un arsenal législatif autoritaire sur lequel je pourrais asseoir mon pouvoir »

 

 

 

Continue Reading

France

Le chauffeur de taxi du documentaire Hold-Up s’est fait recruter comme porte-parole du gouvernement Macron

Published

on

Intervenant légitime dans le documentaire Hold-Up sur la crise du coronavirus, Mamadou, un chauffeur de taxi parisien, a été recruté par le gouvernement français comme porte-parole sur base de sa pertinence dans ses propos et de son éloquence.
« Après avoir vu Hold-Up, il m’a paru évident qu’il était l’intervenant le plus légitime de ce reportage », a répondu le premier ministre Jean Castex.
« C’est pourquoi nous avons recruté Mamadou au sein de notre gouvernement afin d’éviter le pire et de ne pas massacrer tout le monde ».

Continue Reading

Politique

Épuration dans l’Éducation nationale : Jean-Michel Blanquer sera tondu en place publique

Published

on

La vendetta en marche.

Après la victoire stratégique des forces islamo-gauchistes, alliés aux judéo-bolchéviques, le temps de la vengeance est venue. Les forces progressistes ont pris la rue de Grenelle et commencent dès aujourd’hui leur offensive de purification de l’administration scolaire.

Dans un communiqué, les forces alliées ont annoncé leur première mesure : la tonte du ministre Jean-Michel Blanquer, accusé d’être le principal opposant aux forces libres de l’Éducation nationale. Dans un simulacre de procès stalinien, le ministre a été reconnu coupable du crime de « startupisation » de l’Éducation nationale.

Celui qui voulait transformer les écoles primaires en business school verra son châtiment se dérouler en public, place de grève (logique, puisqu’il est condamné par des profs).

Le SNUIPP et le SNES vendront des merguez à prix libre.

Clitorin De Menfairpieds-Clavicule

Continue Reading

Trending