Les colonies israéliennes, dénommées « implantations » par les IsraéliensNote 1, sont des communautés de citoyens israéliens qui ont été établies depuis la guerre des Six Jours en 1967 dans les territoires palestiniens occupés, dont Jérusalem-Est et dans le Golan syrien occupé.

Elles totalisent aujourd’hui plus de 500 000 personnes (dont la moitié à Jérusalem-Est), réparties dans près de 150 implantations en Cisjordanie et une trentaine d’autres dans le Golan1,2,3,4. Certaines colonies sont devenues des villes, comme Ma’ale Adumim qui compte près de 40.000 habitants ou Ariel qui en compte 20.000. De nombreuses ont été rattachées au territoire israélien par la barrière de séparation.

L’établissement de colonies et la judéisation de Jérusalem-Est a débuté dès 1967 mais s’est accélérée à partir de 1977 et l’arrivée de la droite nationaliste et des religieux au pouvoir. À la suite des accords de Camp David en 1982, celles du Sinaï furent évacuées et en 2005, la totalité de celles de la bande de Gaza furent démantelées.

Les colonies israéliennes ont été régulièrement condamnées dans le cadre de résolutions du Conseil de sécurité et sont illégales selon le droit international mais ce point est contesté par le gouvernement israélien.

Sur base de différentes sources, l’évolution démographique des colonies dans les territoires occupés est la suivante :

Settler population 1948 1972 1977 1980 1983 1993 2004 2007 2010 2014
Cisjordanie (Jérusalem non inclus) 480 (Gush Etzion) 1,182 3,20075
-4,40076
17,400 22,800 111,600 234,500 276,50077 314,10066 400,00067
Bande de Gaza2 30 (see Kfar Darom) 700 900 4,800 7,826 0 0 0
Golan 0 77 6,800 12,600 17,265 18,692 19,797 21,00074
Jérusalem-Est 2,300 (Quartier juif de JérusalemNeve Yaakov) 8,649 76,095 152,800 181,587 189,708 198,629 300,000-350,000
Total 2,810 10,608 106,595 281,800 441,178 485,170 532,526 721,000-771,000

Facebook Comments