Connect with us

Belgique

La lettre reçue par les employés de Delhaize

Published

on

Découvrez en exclusivité pour Nordpresse la lettre que tous les employés du groupe Delhaize ont reçu ce matin:

Nous l’avons retranscrite:

Cher collègue,

Ce mercredi 11 juin, lors d’un conseil d’entreprise extraordinaire, Delhaize Belgique a annoncé son intention de mettre en oeuvre un plan de transformation. Ce plan est essentiel pour garantir l’avenir de notre entreprise à long terme.

La concurrence intense et les conséquences de la crise économique ont eu un lourd impact sur les résultats de nos supermarchés en gestion propre. La part de marché et les bénéfices de ces magasins ont significativement diminué ces dernières années. Par ailleurs, au cours de ces dernières années, nous avons aussi accumulé un important handicap de coûts en matière de conditions de travail et de rémunération. La différence de coûts avec nos principaux concurrents se chiffre aujourd’hui entre 15 et 30% et elle continuera à croître si nous ne prenons pas de mesures aujourd’hui. Nous devons donc agir d’urgence afin de garantir l’avenir de notre entreprise.

Ces dernières années, nous avons développé une nouvelle stratégie commerciale et entrepris un certain nombre d’actions afin de renforcer notre position sur le marché belge. Les premiers résultats sont positifs – comme en attestent les études de satisfaction clients. Ces mesures apparaissent toutefois insuffisantes pour permettre à l’entreprise de rester saine à long terme. C’est pourquoi Delhaize Belgique veut accélérer la mise en oeuvre de sa stratégie commerciale par un investissement supplémentaire de 450 millions d’euros, au cours de la période 2015-2017, dans les supermarchés en gestion propre, la formation, la logistique, des produits sains et de qualité, des prix compétitifs et de l ‘e-Commerce.

Pour limiter notre handicap de coûts croissant en matière de conditions de travail et de rémunération et financer les investissements nécessaires, Delhaize Belgique envisage de prendre une série de mesures d’efficacité:

-L’introduction d’une structure plus légère et plus efficace pour ses supermarchés en gestion propre;

– L’introduction de procédures et de méthodes de travail plus efficaces et un recours maximal à de nouvelles technologies;

– L’adaptation des conditions de travail et de rémunération de tous les collaborateurs;

– L’arrêt de l’exploitation en gestion propre de 14 supermarchés non rentables: Aarschot, Bertaar, Diest, Dinant, Eupen, Genk, Herstal, Courtrai, La Louvière, Lommel, Oude Vest, Tubize, Turnhout et Verhaeren (Schaerbeek).

Les mesures envisagées pourraient entraîner le licenciement collectif de 2500 employés dans nos supermarchés en gestion propre et les services de support dans les trois années à venir. IL n’y a pas de licenciement collectif pour les ouvriers et les cadres.

La concertation avec nos partenaires sociaux commence dès aujourd’hui afin de déterminer la teneur exacte de ces plans. Nous comptons sur chacun pour chercher des solutions constructives dans un climat serein et dans un esprit d’ouverture et de confiance.
Nous étudierons toutes les options et alternatives avec nos partenaires sociaux afin d’éviter autant que possible des licenciements secs.

Vous avez probablement un grand nombre de questions. Pour la plupart d’entre elles, nous ne pouvons malheureusement pas y répondre tant que nous sommes à la recherche de solutions concrètes avec nos partenaires sociaux. Nous vous tiendrons informés du déroulement de la concertation sociale par le biais des canaux habituels de communication interne.

Nous sommes pleinement conscients de l’impact de cette annonce sur vous et votre famille. D’autant plus que nous savons parfaitement que vous consentez chaque jour des efforts importants pour Delhaize. Nous comptons sur vous pour continuer à servir au mieux nos clients. Notre entreprise est forte d’une tradition de près de 150 ans en Belgique et nous sommes déterminés à la perpétuer. Ce plan est indispensable pour garantir l’avenir de Delhaize Belgique.
Je suis convaincu qu’à terme, nous allons tous sortir plus forts de cette épreuve.

Denis Knoops.
CEO Delhaize Belgique et Luxembourg.

10373819_10204025683981063_5000560954564380457_n 10464388_10204025683621054_6754675497568550284_n

Belgique

Lockdown partouze : la Hongrie s’oppose au déboulonnement des statues de József Szájer

Published

on

 

 

Continue Reading

Belgique

Le Vlaams Belang est formel; « Louvain-la-mec » est bien plus extrême!

Published

on

Louvain-le-mec
Après la parution de nombreux articles, tous diversifiés à leur manière, à propos du groupe Facebook « Louvain-le-mec » dans les médias belges, plusieurs observateurs du Vlaams Belang ont, malgré tout, décidé d’analyser en détails ce soutien inattendu venant du Sud.

Après plusieurs heures d’observations, ils sont unanimes et encore sous le choc de leurs découvertes! S’attendant à trouver une armée politique de plus ou moins 11.000 hommes aux idées bien tranchées, ils n’ont trouvé qu’un dompteur d’oies, un dévoreur de cartons accompagnés d’environ 10.998 fervents adeptes de bières à bas coûts (et qui ne viendraient pas de l’Azebaïdjan). Ils ont également constaté un humour sans doute plus diversifié que les sources énoncées par les médias qui ont, d’ailleurs, fait un travail hors-pair pour dénicher tout ce qu’ils ont énoncés dans leurs  articles!

Les observateurs du Vlaams Belang sont néanmoins formels, le soutien apporté par « Louvain-le-Mec » ne leur serait que trop peu bénéfique!  En effet, comme ils l’ont déclaré à nos micros; « Nous ne pouvons tolérer un tel soutien, ils ne pensent qu’à rigoler, boire et voter pour leurs Télétubbies préférés! Ils sont bien trop dangereux pour notre noble, bien plus extrême que nos idéaux d’homme simple! »

Après une enquête rondement menée au sein même du groupe, après avoir vu un homme déguisé en poubelle, commander une bière au bar, après avoir  vu un homme déjeuner du carton, après avoir vu une bande d’une dizaine d’étudiants créer leur propre bière, après avoir  vu tout le contenu bien trop hétéroclite de ce groupe, le doute sur les intentions de ce groupe n’est plus permis.

Continue Reading

Belgique

Louvain-Le-Mec, des nazis qui mangent du carton au coeur d’une université belge

Published

on

Les autorités de l’UCLouvain estiment que certains contenus de Louvain-le-mec sont incompatibles avec les valeurs de l’université et les condamnent fermement. Les administrateurs de la page identifiés comme étudiants de l’UCLouvain ont été convoqués.

Des publications sexistes, homophobes et fascisantes

Alors que Louvain-la-meuf est un groupe construit pour garantir un espace sécurisé réunissant les femmes de Louvain-la-Neuve avec une non-mixité choisie comme un outil politique, Louvain-le-mec se veut une réponse sarcastique à la démarche. « Sous couvert d’humour, des propos sexistes, oppressifs, homophobes, fascisants se sont multipliés. La femme est réduite au rang de lave-vaisselle, les hommes homosexuels sont rabaissés, les actions militantes de lutte contre le sexisme sont moquées, le droit à l’avortement y est vivement attaqué, des drapeaux du Vlaams Belang exhibés. Notons que ce genre de groupe a de grandes similarités avec d’autres boysclubs qui ont été récemment dévoilés », dénonce le communiqué qui appelle au démantèlement de cette page Facebook.

Les preuves:

Ici, un homme ivre mort défonce une porte afin de violer des bébés chiens cachés derrière.

Ici, une image qui met en avant la consommation de bière de mauvaise qualité en indiquant que c’est comme cela qu’on devient un homme:

Ici, on se moque de l’UCL, c’est très grave:

Ici, une cravate probablement néo-nazie (Le B de BITE, signe distinctif masculiniste)

 

Ici, on les voit en train de manger du carton, une mode issue des mouvements White Power américain à n’en pas douter. 

Ici, on peut voir un masculiniste manger du carton trempé dans des larmes de vierges, probablement cachée dans son frigo à carapils. 

On peut lire que le groupe aurait été démantelé, probablement parce qu’un journaliste l’a cherché, mais qu’il est secret, il ne l’a pas trouvé et a cru qu’il avait disparu #Journalisme.

Ici, on voit une agression sexuelle lumineuse, affichée fièrement. Et un viol de panneau de signalisation. 

Selon certaines sources, des étudiants violeraient des oies déguisés en SS, mais aucune image n’a permis de confirmer l’information, on la diffuse juste comme cela.

 

 

Une enquête réalisée en 5 minutes, comme celle des autres médias.

Sinon, à l’époque, cette histoire là, d’un journaliste qui abuse de sa position pour recevoir des nudes de filles potentiellement mineures, personne n’en a parlé dans la presse, puisqu’il agissait dans le magazine Flair, on attaque pas les copains et les copines 🙂

Nicolas Roisin est toujours chef de cabinet MR du député David Weytsman.

Le magazine Flair a etouffé une affaire liée au chroniqueur « Alex de Flair »

Il se faisait appeler « Alex de Flair » et signait chaque semaine dans le magazine du même nom une chronique hebdomadaire dans laquelle ce  » jeune divorcé charmeur de 29 ans (en 2013), papa d’une petite fille « , racontait ses rencontres, sa vie, ses plans culs, ses expériences…

 

Alex de Flair (Nicolas Roisin) a utilisé sa chronique pour recevoir des photos de lectrices nues

A lire avant tout: Les premiers éléments découverts par PAYKNOW Nous venons d’obtenir des éléments qui prouvent que Nicolas Roisin a utilisé l’adresse mail [email protected] pendant plusieurs années pour entretenir des contacts avec des lectrices, leur parler de sexe, leur réclamer des photos de nus et parfois même les rencontrer.

Continue Reading

Trending