Lettre ouverte de Marc Dutroux à Génération Identitaire « Les migrants n’ont pas le monopole du viol »

Chers membres de Génération Identitaire, chers formateurs de la pensée néo-fasciste, je prends ma plume pour me la mettre dans les fesses et tapote sur mon clavier pour partager mon indignation suite à la publication que j’ai vu passer sur votre mur Facebook. Vous utilisez le viol et le meurtre commis par un réfugié comme un argument contre l’ouverture de nos portes à ces personnes qui fuient la misère et/ou la guerre.

Et bien je trouve cela proprement dégueulasse de donner tant de considération à ces gens. Parce que moi aussi je déteste ces rats, ils devraient être exterminés et ils n’ont rien à faire chez nous. Nos SDF d’abord, mais également nos violeurs d’abord !

Les réfugiés n’ont pas le monopole du viol et il suffit de leur donner tant d’exposition médiatique lorsqu’ils arrivent à violer et tuer. Chaque année en France, il y a 75.000 viols. Et personne n’en parle ! Pourquoi donner autant de voix à un petit viol de pacotille et cacher les autres qui sont pratiqués par de bons Français ou de bons Belges ?

Ils nous volent nos traditions et vous, Génération Identitaire, vous les aidez ! C’est une honte. Vous participez au grand remplacement de la tradition de violence européenne ! Nous avons toujours tué, tué tué et bien plus que les arabes.

De plus, l’agression sexuelle n’est même pas simplement l’apanage des criminels tels qu’on les voit puisqu’en fait, il semble qu’une part certaine de la population ne trouve pas grand chose à redire au fait d’imposer son sexe dans celui d’une autre.

voilm

 

 


Une bonne mécanique… « Et nos SDF ? »

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires