L’armée américaine s’explique à Kunduz : “On pensait bombarder Musulmans sans Frontières”

Cette semaine, l’armée américaine a commis une bavure (ou un crime de guerre, c’est selon) sur un hopital de Kunduz, Afghanistan. L’attaque a fait 22 morts, 12 membres de Médecins sans Frontières et 10 patients civils.
Le responsable des opérations Raymond Odierno a annoncé aujourd’hui qu’ils avaient effectivement commis une erreur. A l’origine de cette erreur, la confusion entre l’organisation MSF (Médecins sans Frontières) et MSF (Musulmans sans frontières/Terrorists without Borders), une organisation terroriste liée à Al Quaida qui a pour habitude de se déguiser en médecins et soigner des gens afin de terroriser la planète. Barack Obama a lui même avoué “une petite erreur” et a demandé à ce que Médecins sans Frontières change de nom afin de ne plus être confondu avec le groupe terroriste.

 

De son côté, MSF (Médecins sans frontières) demande une enquête indépendante pour faire toute la lumière sur ce crime de guerre, voici leur message:

We demand an ‪#‎IndependentInvestigation‬ into the brutal ‪#‎Kunduz‬ airstrikes.

Twelve staff and 10 patients, including three children, were killed in sustained airstrikes on our hospital in Kunduz, Afghanistan, on Saturday 3 October. Dozens more were injured.

MSF General Director Christopher Stokes said: “There can be no justification for this abhorrent attack on our hospital that resulted in the deaths of MSF staff as they worked and patients as they lay in their beds.”

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires