Jean Lassalle aurait reçu 5 euros d’un homme d’affaire belge pour financer sa campagne.

Jean Lassalle va passer mercredi sa deuxième journée en garde à vue, dans les locaux de l’office anticorruption à Nanterre. Toujours entendu dans le cadre de l’enquête sur le possible financement par la Belgique de sa campagne de 2017, l’ancien berger a toujours nié les faits qui lui sont reprochés. Si les juges et les policiers disposent vraisemblablement de peu d’éléments matériels, ils s’intéressent aux circuits d’argent en espèce au sein de l’équipe de campagne du candidat. Ainsi, l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF) a établi un rapport sur la question en septembre 2017. Il met en évidence une importante circulation d’argent en espèces dans l’entourage de Jean Lassalle lors de sa campagne de 2017 et l’usage très régulier d’argent en liquide par ses brebis.

Sarkozy: « Je ne savais pas que c’était un dictateur, j’ai pris les 50 millions pour rendre service »

 

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires