Il prépare son tour du monde depuis cinq ans et, finalement rate son train à Gembloux

Albin (nom d’emprunt, il refuse que nos lecteurs sachent qu’il s’appelle Kevin) rêve depuis son
adolescence de partir faire le tour du monde, à tel point qu’il a toujours refusé de travailler afin, dit-il, de ne pas compromettre ses chances de partir un jour du jour au lendemain. Il s’est toujours contenté de mettre des sous de côté, surtout ceux de sa mémé, et ainsi composer le pactole qu’il aura besoin pour son voyage. En attendant de réunir la somme nécessaire à ses premiers frais, puisqu’il sait qu’à un moment il devra faire des « petits boulots » pour continuer son périple, il prépare son itinéraire avec minutie et une belle carte du monde.
Enfin majeur, Olivier (puisqu’il n’aime pas non plus le prénom Albin) annonce mercredi dernier sur les réseaux sociaux qu’il est prêt à partir à l’aventure et que son sac à dos est bien remplis, comme il a pu le voir sur Pinterest et suivi un tutoriel sur Youtube. Sans sourciller, et sans dire au revoir à ses parents, il quitte le domicile de ceux-ci pour se rendre à la gare de Gembloux.

Et c’est là que survient le drame: le train pour Bruxelles étant à l’heure, il le rate de peu. Dépité, la mort dans l’âme et sans la moindre patience, il refuse d’attendre une demie-heure pour le train suivant. Il rentre alors chez lui se cacher dans sa chambre.

Contacté par nos soins, les parent de Rodrigue (c’était pourtant un joli prénom Olivier, mon père s’appelle comme ça, et de toute façon c’est quand même moins moche que Kevin, dont nous tairons le nom) nous racontent: « en fait on n’a rien entendu, on dormait mais quand on a su qu’il partait on lui a demandé de passer chercher du lait en revenant à la maison »

Kevin (après tout qui vous dit que ce n’est pas un prénom d’emprunt? ) est à la recherche de
sponsor pour son prochain départ, d’ici quelques semaines. Si vous êtes intéressé…

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires