Il joue à « tic tac boum » à la récré et provoque une descente de police

Maxime, 8 ans, se souviendra longtemps de cette journée d’école pas comme les autres. A la récréation de 10 heures, il lance avec 4 camarades du même âge une partie de « tic tac boum ». Ce jeu innocent, comparable à un jeu de chaises musicales mais sans chaises et sans musique, vire à la psychose collective lorsque Marylin L., surveillante de 42 ans, entend crier « boum » et panique.
Prévenue par la direction de l’établissement d’un risque terroriste visant la petite école, la police fédérale de Bruxelles a dépêché sur place les Unités spéciales, qui bloquent sans tarder le quartier, de la Rue des Primevères à l’Avenue du Progrès.
Un blocus sera très rapidement levé, après les vérifications d’usage.
Un débarquement sans précédent dans ce quartier tranquille, qui laissera assurément un souvenir impérissable au principal intéressé, Maxime: « c’était trop cool on se serait crus dans Call of Duty! ». La surveillante incriminée a quant à elle reçu quelques jours de repos bien mérités.

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires