Hausse inquiétante du nombre de cas d’hexakosioihexekontahexaphobie

L’hexakosioihexekontahexaphobie, ou peur du nombre 666, est un trouble comportemental assez courant dans certains milieux. Le nombre 666 (DCLXVI en chiffres romains) est en effet associé à Satan, dont l’influence maléfique est, selon les malades, présente dans chacune des sphères du pouvoir. Noms, déclarations, découvertes scientifiques, décisions, logos ou images… chaque élément issu de nos dirigeants, journalistes, institutions quelles qu’elles soient, serait ainsi marqué du nombre de la bête.

Reconnue comme maladie incurable, l’hexakosioihexekontahexaphobie n’est cependant mortelle que chez les patients les plus atteints (qui présentent de toute façon d’autres troubles psychologiques graves).

Son degré de contagiosité était jusqu’alors très réduit. Mais il semblerait qu’en parallèle de la pandémie actuelle de Covid-19, le nombre de cas se soit subitement multiplié, particulièrement chez des individus psychologiquement affaiblis et donc vulnérables.

Lors d’un entretien avec le docteur F. Pignon, spécialiste en troubles mentaux, nous avons recueilli l’avis suivant : « Une personne en bonne santé et dotée d’un QI supérieur à celui de l’huitre poêlée peut se considérer à l’abri de cette maladie, qui n’est que très peu contagieuse et ne touche qu’une partie bien précise de la population. »

Quand nous lui demandons où en sont les recherches quant à un éventuel traitement, il se montre plus pessimiste : « Les personnes atteintes ne savent généralement pas qu’elles le sont et refuseront tout traitement. Quant à un vaccin, ce ne serait même pas la peine d’y penser : les malades sont systématiquement opposés au principe même de vaccination, et les personnes saines n’en auront pas l’usage. J’ai bien peur qu’il faille faire avec. »

Satan n’a quant à lui pas souhaité s’exprimer sur la question quand nous avons tenté de le joindre.

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires