27.5 C
Charleroi
dimanche, juin 16, 2024

RECENT

Grèves des gardiens de prisons : 60% des détenus vont être libérés pour « bonne conduite »

« Cette situation n’a que trop duré ! À situation exceptionnelle, mesures exceptionnelle !» C’est par ce lieu commun tonitruant que le ministre de la justice a commencé son interview ce matin. Koen Geens a en effet trouvé la solution pour pallier au manque de crédits et d’effectifs dans les prisons : libérer plus de la moitié des détenus pour « bonne conduite ». L’arrêté royal sera signé demain et dans dix jours, tous les détenus ayant commis des crimes et délits passible de moins de quinze de prison seront remis en liberté. Cela aura pour effet de régler le problème de la surpopulation carcérale et pourra sans doute mettre fin à la grève. On pourrait même espérer une diminution des suicides en prison d’environ 60% dans les prochaines années à venir.

S’il faut souligner l’audace d’une telle mesure, on est en droit de s’interroger. Certaines personnes ont été condamnées pour de crimes graves : meurtre, viol, kidnapping, vol à mains armée, téléchargement illégal sur torrent411. De quel suivi pourront-ils bénéficier dans un monde aussi hostile que la Belgique ? Le ministre n’en a rien dit. Il est possible qu’un projet soit sur la table, car il faut désormais éviter toute récidive amenant à une condamnation ; cela reviendrait à annuler l’effet bénéfique issu de leur libération.
Du côté des syndicats, on est satisfait : le travail reprendra dans les prochains jours. « Nous ne nous attendions pas à ça ! », explique Jean-Michel Doubletour, le porte-parole des gardiens de prison, « Le gouvernement et surtout le ministre, ont fait preuve de courage. Cette grève a été difficile, mais cela valait la peine car nous avons montré que la concertation sociale fonctionne encore ! ». Quant à l’armée qui avait été mobilisée dans les centres pénitentiaires, elle pourra reprendre ses activités et sécuriser les rues aux abords des prisons le jour de la libération des détenus. Aucun prisonnier n’a pour l’instant accepté de nous parler mais Josiane Dalton,  la mère d’un jeune homme condamné pour braquage à main armée, nous fait connaitre son émoi : « Comme je suis heureuse de savoir que mon chéri va être libéré ! Il a tellement souffert ; vous savez, il est héroïnomane, et pour le moment c’est très dur de s’en procurer en prison ! »
Sur les bancs de l’opposition, on ne cache pas son amertume. Laurette Onkelinx, cheffe du groupe socialiste à la Chambre, fulmine :   «C’est une politique de rustines ! Je vous parie ce que vous voulez, que les prisons seront de nouveau surchargées en 2017. Ça ne va rien régler du tout ! ». Celle qu’on a souvent accusée de laxisme (normal, en même temps, elle est socialiste) accuse le coup ; quand elle avait proposé une idée similaire (on ne sait plus quand, on n’a pas le temps de vérifier, mais elle l’a sûrement fait !) , elle s’était heurtée à une vive opposition de la part du MR (ça non plus, on n’a pas eu le temps de vérifier).

Le problème est donc provisoirement réglé. D’après le ministre, on pourrait procéder de la même façon en rendant certains crimes légaux : « Comprenez bien que les amendes pour excès de vitesse ou de non-paiement de la redevance TV, c’est utile car ça rapporte de sous à l’État. Mais le terrorisme, les meurtres avec récidive et préméditation, ça coûte très cher. Les rendre légaux nous permettrait de faire de lourdes économies d’une part et de décharger les tribunaux d’autre part. » Ce gouvernement n’a décidément pas fini de nous étonner.

Liberté !

[fvplayer src= »https://www.youtube.com/watch?v=hNdCN4IPXys »]

Commentaires

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇

Latest Posts

A LIRE