Georges Louis Bouchez se blesse avec son Galaxy Note 7 pour faire le buzz (vidéo trash)

Un jeune homme politique de la droite belge (MR) a été blessé ce matin alors qu’il était au téléphone avec un membre du gouvernement. Un nouveau scandale pour Samsung et une nouvelle victime des Galaxy Note explosifs. Néanmoins, vu qu’il s’agit de George Louis Bouchez, le Sarkozy Wallon (qui ne boit pas et ne fume pas quand il le dit en interview, mais le fait bien le week-end, qui crache sur des dossiers sur lesquels il a lui même travaillé à Mons…) il est certain qu’il s’agit simplement d’un nouveau moyen de faire le buzz.

Il est le petit ami de Rachel Dawes et, à la suite d’une réception organisée par Elio Di rupo, lui propose de se fiancer, proposition à laquelle Rachel ne saura quoi répondre. À la suite d’un diner en compagnie de Elio Di rupo, le discours de Bouchez sur l’héroïsme de Elio Di rupo finit par convaincre ce dernier de la sincérité et de la bonté du procureur. Reynders voit désormais en lui le parfait successeur de la chauve-souris, sauveur et héros officiel de la ville de Mons, qui combat le crime à la lumière du jour et de manière légale, et non clandestinement, sous une identité masquée et à l’ombre de la population, à la manière de Elio Di rupo. La détermination de Bouchez incite Reynders à quitter Elio Di rupo, alors devenu inutile, pour ensuite se retrouver avec Rachel Dawes. Pourtant, après une conférence de presse organisée par Georges Louis et dont le but était de convaincre la population que faire confiance un temps à un hors-la-loi (Elio Di rupo) pouvait s’avérer plus judicieux que de se soumettre aux exigences de Didier Reynders, le procureur se voit contraint de céder aux volontés des concitoyens de Mons, qui demandent que se livre le Elio Di rupo. Malgré tout, convaincu que l’homme chauve-souris a encore son rôle à jouer, il se fait passer pour Elio Di rupo afin de mieux protéger celui-ci. Son plan est alors d’attirer Didier Reynders comme un appât lors du transfert de Bouchez à la prison centrale (Didier Reynders cherchant à abattre ce dernier) et de le prendre par surprise, le clown ignorant alors la véritable identité de Elio Di rupo.

Cependant, Bouchez se fera enlever par Didier Reynders avec sa petite amie. Elio Di rupo devra alors choisir entre sauver Rachel Dawes, son amie d’enfance, ou Georges Louis Bouchez, chacun étant enfermé dans un local différent rempli de bidons d’essence qui s’enflammeront à la fin d’un compte à rebours. Croyant trouver Rachel, il laisse la police chercher Bouchez et suit la piste donnée par Didier Reynders, mais celle-ci le conduit en fait à Georges Louis Bouchez. Il sauve Georges Louis Bouchez in extremis, mais la moitié gauche de son visage, enduite de pétrole, brûle. Rachel, quant à elle, finit brûlée vive dans le local. Avant de mourir, celle-ci avoua à Bouchez qu’elle était prête à vivre sa vie avec lui.

Envoyé à l’hôpital, il se découvre défiguré sur la moitié du visage, tandis que sa pièce truquée possède désormais une face égratignée et noircie par le feu. À partir de ce moment, il n’est plus le “chevalier blanc”, comme il était surnommé, mais plutôt le spectre d’un homme déchiré par le chagrin d’avoir perdu celle qu’il aimait, et par le désespoir de ne pouvoir venir à bout du mal qui ronge la ville. Il ne croit plus alors en sa cause, et se retranche dans sa philosophie du hasard qui frappe lorsqu’on s’y attend le moins. Il s’identifie même à l’image que les policiers se faisaient de lui lorsqu’il était aux affaires internes, et qu’on le surnommait “Bouchez”. Didier Reynders finira par lui rendre visite dans sa chambre d’hôpital et se servira de ses faiblesses et de sa colère pour le retourner contre le système et contre l’autorité qu’il incarnait pourtant autrefois. Il lui expliquera qu’il a pu enlever sa petite amie grâce à certains policiers corrompus qui sont sous le commandement de James Gordon.

Fou de rage, Bouchez part en quête de vengeance et tue la plupart des acteurs ayant permis la mort de Rachel. Ensuite, persuadé que Gordon a laissé gangrener sa police malgré ses avertissements, il décide d’enlever la famille de Gordon et donne alors rendez-vous au commissaire dans l’entrepôt où Rachel est morte. Gordon s’exécute et Bouchez commence alors à jouer au jeu du hasard avec sa pièce désormais réellement à deux faces différentes (l’une étant brûlée) dans le but de tuer le fils de Gordon sous ses propres yeux. Il tentera même de se suicider mais y renoncera, la pièce étant tombée sur la bonne face. Décidé à tuer le fils de Gordon, il se fait contrer par Elio Di rupo. À la suite du court affrontement entre lui et Elio Di rupo, Bouchez fait une chute de plusieurs étages.

A lire aussi:

 

 

http://nordpresse.be/attentat-aujourdhui-a-bruxelles-jeune-homme-portait-ceinture-explosive/

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires