[FLASH] La Wallonie bloque la tenue des élections américaines !

Paul Magnette est sur tous les fronts. Alors que le gouvernement wallon refuse mordicus de signer le CETA, bloquant à lui tout seul l’Union européenne et le Canada pour la signature d’un accord sans précédent, c’est cette fois aux élections américaines qu’il a décidé de s’attaquer.

En effet, les nouveaux accords signés entre États-Unis et Union européenne prévoient un “droit de regard sur l’activité politique majeure du partenaire“. Or, la Wallonie vient de mettre son veto à la tenue immédiate des élections américaines (prévues le 8 novembre prochain), arguant des “conséquences internationales d’une telle élection qui, dans la situation actuelle, impacterait durablement et négativement l’Union européenne, et notamment la Wallonie“.

Paul Magnette, président de la Région wallonne, n’en démord pas : “Nous ne pouvons pas donner notre aval à la tenue d’une telle élection. Nous voulons agir en adultes responsables, car nous savons les effets désastreux que pourraient avoir l’élection des actuels candidats à la tête de la première puissance mondiale. Cette élection regarde tout le monde, et aussi la Wallonie.

Donald Trump s’est immédiatement exprimé pour “raser la Wallonie de la carte de l’Italie“, ne comprenant pas “comment une région ne produisant que des huîtres pour Noël pourrait empêcher son arrivée au pouvoir“. Pourtant, les accords sont très clairs : sans l’aval de l’Union européenne, et donc de la Wallonie, les élections doivent être reportées.

Le Premier ministre Charles Michel a déclaré qu’il “tenterait de faire entendre raison à M. Magnette“, nouveau Robin des bois de la politique internationale.

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires