La fin du chômage pour les personnes tatouées à partir du 1er septembre

Toujours sur sa lancée d’éviter le naufrage du budget gouvernemental de l’année à venir, la chambre vient de voter une nouvelle loi qui entrera en vigueur dès le 1er septembre 2016.

Les allocations de chômage versées aux personnes en recherche active d’emploi représentant un montant colossal, plusieurs pistes ont été explorées afin de réduire cette dépense qui pèse lourd dans la bourse du citoyen.
La solution qui a été privilégiée par le gouvernement en place est celle d’exclure partiellement et/ou totalement du chômage les personnes qui, pour citer Monsieur Charles Michel, ont « volontairement mis un frein à leur embauche en portant des tatouages, visibles ou moins visibles ».

Les personnes en recherche d’emploi se verront convoquées à un examen médical, à la suite duquel un rapport sera envoyé à l’ONEM en mentionnant la présence ou non de tatouages qui pourraient constituer un éventuel obstacle à l’engagement lors d’entretiens de recrutement.
Sur base de ces rapports, les chômeurs se verront accorder une période de 8 mois pour introduire un recours, et/ou procéder à l’effacement des tatouages avant de passer une deuxième visite médicale.
Si aucun changement n’est constaté pour le 1er septembre 2016, ces chercheurs d’emploi verront le montant de leurs allocations de chômage diminué de 55 à 80% en fonction des cas.

Toujours selon Charles Michel, « cette nouvelle loi permettra également d’augmenter le nombre d’emplois » grâce à la création d’une plus grande demande de centres d’effacement des tatouages au laser.

Chers tatoués, à vos lasers !

A lire aussi: De plus en plus de contrôles de l’ONEM sont effectués sur Facebook…

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires