Fêtes de fin d’année : déçus de leur adoption, 42% des parents revendraient leurs enfants sur eBay !

 

Une campagne de communication originellement menée par le ministère de la famille, visant à promouvoir l’adoption d’enfants du tiers-monde ou d’orphelins immigrants, a récemment été annulée suite à l’acquisition de résultats d’enquêtes polémiques. En effet, 42% des parents interrogés ont déclaré que, déçus, ils avaient déjà remis leur enfant adoptif en vente sur eBay.

Les services de recherche ayant mené l’opération prétendent ne pas trouver ce résultat surprenant : la démocratisation des moyens de vente en ligne, la profusion des méthodes de paiement immédiat et l’expansion des réseaux sont tout autant de facteurs qui jouent en faveur du phénomène, particulièrement observable durant la période de Noël.

Reste à s’interroger sur les raisons qui poussent les parents à proposer leurs enfants adoptifs aux enchères sur internet. Monsieur Ronald Tramp, lors d’une interview accordée dans sa villa de Marcinelle, nous a confié : « Ma femme et moi avions décidé d’adopter un petit banania d’Afrique dans l’espoir de lui confier l’entretien de la maison. Au final, il ne s’est pas révélé plus utile qu’un vulgaire ramasse-miettes, et demandait trop d’entretien. Comme nous ne pouvions nous résoudre à nourrir un produit qui ne fonctionne pas, nous nous sommes résolus à le revendre à une famille vivant dans un appartement à Ixelles. Comme les pièces sont plus petites là-bas, il s’y montrera sans doute nettement plus efficace pour attraper la poussière ! »

Pourtant, selon Marc Delafosse, sociologue spécialisé dans les sciences de la famille, ce n’est pas tant la dimension utilitaire des enfants qui poussent les acquéreurs à les acheter en occasion, mais bien un véritable attachement pour eux : « Les réseaux de ventes d’occasion sur Internet connaissent déjà leurs clients réguliers, à un tel point qu’ils envisagent de se lancer dans la vente en gros, livrée par camionnette, compte tenu de la taille réduite des marchandises… »

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires