Connect with us

Coronavirus

Faut-il laisser ses enfants 1h30 en plein soleil dans la voiture pour les désinfecter du coronavirus ?

Published

on

Non. Il faut pas.

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇
Advertisement

Coronavirus

Il lance une ola pour « mettre l’ambiance » dans un vaccinodrome : 3 morts et 72 blessés

Published

on

A leur arrivée sur les lieux, c’est une véritable scène d’horreur à laquelle sont confrontés les secours : « J’avais jamais vu un truc pareil !Pourtant j’ai fait la guerre du golfe, le tsunami en Thaïlande, et l’acte 17 des gilets jaunes » témoigne Jean-Philippe, pompier volontaire.
Des épaules luxées, des cols du fémur brisés, des chevilles déchiquetées auxquelles viennent s’ajouter d’innombrables blessures causées par les seringues dont les infirmiers ont perdu le contrôle pendant le mouvement de foule.
« Mais quel est le con qui a eu l’idée de lancer cette putain de ola ?! » se questionne encore le responsable du site.
Le « con » en question s’appelle Thomas, aide-soignant, 24 ans, et membre actif des « mighty gladiators », le groupe de supporters du club de volley-ball de la commune.
« Quand j’ai vu tous ces gens réunis dans la salle omnisports, ça m’a rappelé les soirs de matchs. Ça me manque tellement ! Quand j’ai lancé la ola, tout le monde a réagit, c’était génial ! Après, 75 ans de moyenne d’âge, forcément y a eu un peu de casse. Si c’était à refaire je partirai plutôt sur un «popopopopo polololo » comme à Roland Garros, ça devrait moins faire de dégâts ».
Thomas aura tout le loisir d’y réfléchir dans sa cellule puisque le juge anti-terroriste chargé de l’affaire a prolongé sa garde à vue de 72 heures.

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇
Continue Reading

Coronavirus

Jawad s’explique sur les dîners clandestins : « Christophe Leroy avait besoin d’un commis de cuisine, j’ai voulu rendre service. »

Published

on

Nouveau rebondissement dans la tumultueuse affaire des dîner clandestins au palais Vivienne.
Jawad Bendaoud, bien connu pour ses frasques médiatiques depuis quelques années, a voulu réagir à la polémique.

« C’est Christophe qui m’a contacté ; il avait besoin d’un commis de cuisine pour l’aider à préparer ses plats. Moi j’ai voulu rendre service. Je ne savais pas du tout que c’était ces dîners étaient interdits. »

Lorsque nous l’interrogeons sur son propre rôle lors des dîners en question, M. Bendaoud nous répond :

« Christophe m’a dit qu’il avait besoin de recettes originales. Je lui ai appris celle du sandwich escalope-boursin. Il a tout de suite été emballé ; il a dit que ça vaudrait bien 55 € dans le menu. »

Nous ignorons actuellement si les convives ont commandé ce plat en particulier.

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇
Continue Reading

Coronavirus

Toutes les captures d’écran du site du club privé de Chalençon et Christophe Leroy dans cet article !

Published

on

Ceci est un article fourre tout destiné à garder des traces de tout ce bordel qui a été beaucoup effacé depuis par les principaux protagonistes. Utilisez aussi Wayback Machine de Archive.org pour retrouver les vieux sites de nos guignols. 

Je classe d’ores et déjà dans le top 5 de mes histoires préférées l’histoire du sosie de Polnareff copain de Brigitte Macron et de Jean Marie Le Pen qui fait trembler tout un petit milieu parisien.

Cet article a été un peu remis en forme avec un texte de Vincent pioché sur son compte Facebook, mais ça reste un immense bordel, désolés.

Ce fan de Napoléon qui vend des repas dans un restaurant déguisé en club d’affaires, avec un chef qui coupe des lamelles de truffes de 5 mm (et pareil pour le parmesan) à des gogos tellement déconnectés qu’ils s’affichent dans un resto clandestin au menu de 200 à 500 euros sur Instagram en pleine pandémie et crise sociale.

On voit même PPDA sur une photo en décembre, entre 2 fellations forcées monsieur doit bien manger.

 

Le décor ? Lumière bleue et peintures de Johnny façon Tuning aux côtés des armoiries de Napoléon.

Il y a même un menu Johnny… Et un menu de L’empereur.

C’est une ambiance que d’aucuns qualifient de « Néo-Beauf-Imperial ».

Ceci n’est pas un sketch de Groland, c’est toujours la réalité, ne vous arrêtez pas là dans la lecture parce que le meilleur arrive:

Le climax de l’histoire arrive quand on découvre que les plats ont l’air d’être dressés par un apprenti alcoolique, aveugle et manchot qui ferait faire un AVC à Philippe Etchebest.

Ensuite le Grolnareff (Polnareff grolandais) va le soir chez Hanouna dire qu’on veut « lui faire porter le bouc émissaire » (sic) , compare ça au régime de Vichy… A la révolution française (là dessus, qui peut lui donner tort… Vous reprendrez bien un peu de brioche ?)

Log into Facebook

Log into Facebook to start sharing and connecting with your friends, family, and people you know.

Grolnareff dit aussi que c’était une blague quand il a dit qu’il avait vu des ministres dans des restos clandestins. Les Français ont beaucoup ri effectivement.

Mention spéciale pour BFMTV qui parle à peine de l’affaire parce que son patron a été pris dans un resto clandestin le mois dernier, puis un éditorialiste dans le resto de Grolnareff il y a quelques jours.

Le site internet du club privé est alors carrément supprimé, ainsi que celui du chef. Même pas masqué proprement. Non, supprimé dans la panique. VOIR ICI

 

Un petit monde d’abrutis qui se croient au dessus de tout, des lois, de la décence, qui se prennent un violent retour au réel.

Et mercredi sort le canard enchaîné avec probablement des révélations gratinées. (comme les 3 pommes de terre qui semblent étouffer sous une mauvaise raclette)

C’est une incroyable histoire pour les médias… Il y a de l’argent, du people, du politique, du covid,… Mais ils en parlent finalement très peu… Parce qu’ils ont peur que leur nom sorte…

Depuis ce matin, Grolnareff est passé sur BFMTV pour dire qu’il s’agissait en fait d’un gros poisson d’avril, qu’il n’a jamais organisé de dîner. K.O.

Log into Facebook

Log into Facebook to start sharing and connecting with your friends, family, and people you know.

Merci Internet de tant faire pour la justice sociale… Et le lol. Parce que j’ai passé ma journée à me marrer. Les tranches de truffe… Ca me rappelle une expression sur le caviar et les cochons.
D’ailleurs, les bourgeois, c’est comme quel animal déjà, disait le Grand Jacques ?

Voici une collection de captures d’écran de tout ce joyeux bordel, dans un ordre anti-chronologique, commençant donc par la fin. Attention, un faux plat se cache parmi les photos de plats horribles du chef.

   

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇
Continue Reading

Trending