Votre enfant a réussi le CEB ? Félicitations, il n’est pas handicapé mental.

Comme le rapportent nos confrères de l’Avenir ce jeudi, les instituteurs corrigeant le CEB ont été obligés « d’oublier » certaines fautes afin de faire remonter la moyenne générale et permettre ainsi à des enfants à la limite de la déficience mentale de réussir leur certificat d’études de base.
Que penser de ce nivellement par le bas ? Quel est l’intérêt pour la société d’avoir des enfants qui réussissent avec un niveau aussi ridicule ?

Ces mêmes enfants à l’adolescence seront également tirés par le bas quand l’école secondaire leur permettra de doubler plusieurs fois ou de se « réorienter » afin de finir leurs humanités dignement. Il est fini le temps où un échec était le reflet d’un manque de travail ou de talent. Aujourd’hui, l’échec n’est considéré que comme l’échec du corps professoral alors qu’il devrait être ouvertement mis en avant comme l’échec d’une société. Cette société qui veut que chacun puisse arborer fièrement un stupide diplôme inutile, qui obligera bientôt les caissières de votre supermarché à avoir un master en marketing. Il est d’ailleurs assez clair aujourd’hui qu’un baccalauréat en marketing oriente vers cette fonction basique. Au mieux, l’élève réussissant avec une distinction pourra devenir chef de rayon.

Au rythme où le niveau scolaire diminue, il est probable que le CEB soit bientôt accessible aux chiens, aux personnes dans le coma et aux potirons.

 

Morceaux choisis de l’article de l’Avenir:

«On nous a dit que le niveau de français était très élevé cette année et que nous devions nous montrer très souples », témoigne une institutrice. Concrètement? «On devait par exemple accepter n’importe quelle forme de passé simple, des «il metta » ou «il disa », c’était ok .»

«L’inspectrice a fait passer de 6 à 10 points toutes les copies en cours de correction »

L’évaluation de l’orthographe ne s’est faite que sur les septante premiers mots écrits par l’élève. Après le correcteur devait fermer les yeux.

«À un moment, l’inspectrice a repris un gros tas de copies et a estimé que les cotes étaient trop basses, qu’elle allait se faire taper sur les doigts par «Bruxelles ». Alors elle a fait passer de 6 à 10 points toutes les copies »

 

 

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires