Connect with us

Politique

Emmanuel Macron n’était qu’un personnage fictif, François Fillon président !

Published

on

Coup de théâtre au lendemain du second tour des élections présidentielles françaises. Emmanuel Macron a largement remporté le vote des citoyens et a été élu président. Sauf que …

Emmanuel Macron n’a jamais existé. Il s’agissant en fait d’un personnage fictif inventé par François Fillon pour gagner les élections. « Il a dupé tout le monde« , s’enrage un partisan de Macron désabusé. La France est sous le choc mais c’est tout sourire que François Fillon nous explique comment il est devenu président de la République en se foutant une fois de plus de la gueule des français.

« Quand les scandales ont éclaté sur moi, j’ai su que je ne serai jamais élu. Mais ça aurait été suspect si je quittais alors j’ai utilisé le personnage de Macron que j’avais déjà inventé pour discréditer Hollande« , sourit François Fillon. « J’ai dit à Mélenchon que je rendrais l’argent s’il me fabriquait un hologramme de Macron et ce con m’a cru. Pendant tout ce temps, celui que vous avez pris pour Emmanuel Macron n’était qu’un vulgaire hologramme« .

Chez Marine Le Pen, la déception est encore plus intense. « Il faut renvoyer les hologrammes chez eux en Hologrammie« , a-t-elle pesté.

Mais comment François Fillon peut-il être président alors que c’est le nom d’Emmanuel Macron qui est sorti ? Là aussi la réponse va vous surprendre. « Je me suis toujours appelé Emmanuel Macron, François Fillon c’était juste un nom fictif« , a-t-il avoué avec un sourire encore plus grand.

Il s’agit probablement de la plus grande manipulation des masses de la 5ème République. François Fillon devient légitimement le nouveau président de la France jusqu’en 2022 au moins.

Advertisement

France

Floutage des policiers : la loi « sécurité globale » s’appliquera aussi aux images d’archives

Published

on

Le gouvernement français a fait adopter l’article 24 de la proposition de loi sur la sécurité globale. Le ministre de l’Intérieur a déclaré qu’il « faudra flouter les visages des policiers et des gendarmes » avant de diffuser les images et que cette mesure s’appliquera aussi aux images d’archives. « Cela permettra de préserver l’intégrité des policiers quelque soit l’époque ou les théâtres d’opération » précise-t-il, « lorsqu’un policier ou un gendarme a son visage diffusé, il peut être rapidement exposé à des messages haineux contre lui, sa famille ou sa descendance. »

Interrogée sur cette loi , la présidente du RN Marine Le Pen a estimé que « tout ce qui peut contribuer à protéger nos policiers est une bonne chose » avant d’ajouter, « je remercie Emmanuel Macron de mettre en place tout un arsenal législatif autoritaire sur lequel je pourrais asseoir mon pouvoir »

 

 

 

Continue Reading

France

Le chauffeur de taxi du documentaire Hold-Up s’est fait recruter comme porte-parole du gouvernement Macron

Published

on

Intervenant légitime dans le documentaire Hold-Up sur la crise du coronavirus, Mamadou, un chauffeur de taxi parisien, a été recruté par le gouvernement français comme porte-parole sur base de sa pertinence dans ses propos et de son éloquence.
« Après avoir vu Hold-Up, il m’a paru évident qu’il était l’intervenant le plus légitime de ce reportage », a répondu le premier ministre Jean Castex.
« C’est pourquoi nous avons recruté Mamadou au sein de notre gouvernement afin d’éviter le pire et de ne pas massacrer tout le monde ».

Continue Reading

Politique

Épuration dans l’Éducation nationale : Jean-Michel Blanquer sera tondu en place publique

Published

on

La vendetta en marche.

Après la victoire stratégique des forces islamo-gauchistes, alliés aux judéo-bolchéviques, le temps de la vengeance est venue. Les forces progressistes ont pris la rue de Grenelle et commencent dès aujourd’hui leur offensive de purification de l’administration scolaire.

Dans un communiqué, les forces alliées ont annoncé leur première mesure : la tonte du ministre Jean-Michel Blanquer, accusé d’être le principal opposant aux forces libres de l’Éducation nationale. Dans un simulacre de procès stalinien, le ministre a été reconnu coupable du crime de « startupisation » de l’Éducation nationale.

Celui qui voulait transformer les écoles primaires en business school verra son châtiment se dérouler en public, place de grève (logique, puisqu’il est condamné par des profs).

Le SNUIPP et le SNES vendront des merguez à prix libre.

Clitorin De Menfairpieds-Clavicule

Continue Reading

Trending