Écoles fermées: les exhibitionnistes sont au bout du rouleau

Gérard, exhibitionniste déjà condamné, n’en peut plus. « Cela fait plus de 10 jours que les écoles sont fermées, 10 jours que ma passion est en veille… » se confie-t-il les larmes aux yeux.

Nous l’accompagnons devant l’école primaire de son quartier. « Elle est vide. Tout l’inverse de moi. » C’est avec son imperméable qu’il pénètre dans la cour de récré: comme en pélerinage, il en fait le tour sans dire un mot. Puis il s’arrête devant la marelle où il nous demande de le prendre en photo en pleine action.

« Il est important que je ne perde pas la main ! Et puis je respecte les critères de déplacement dérogatoire: ma feuille est remplie, l’école est à 220 m de chez moi, je fais sortir le chien et je rentre. »

La situation est délicate mais il a confiance. « Les parents vont craquer. Coronavirus ou pas, ils vont vite rouvrir les écoles. Et je serai là ! » L’optimisme est le remède à tout.

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires