27.5 C
Charleroi
lundi, mai 27, 2024

RECENT

Covid 19 : L’humanité prise en tenaille entre les encornets et le virus du pangolin

Covid 19 : L’humanité prise en tenaille entre les encornets et le virus du pangolin

L’Humanité prise entre deux prédateurs naturels.

Le fragile équilibre qui permit à l’Homme de ne pas être la proie de ventouses marines, tel un certain capitaine à quelques lieux sous la surface de la mer, va probablement se rompre.

En effet, suite à la mésaventure subit par l’équipage du Nautilus, l’Homme s’est rendu compte que le nombre de Calmar ne cessait d’augmenter, et qui plus est, de façon exponentielle. La raison ? La faculté incroyable de ces petites et grosses bêtes à la consistance caoutchouteuse, de naitre deux fois. C’est à ce moment-là de son histoire que l’Homme leur affubla un autre nom : les encornets

Que faire, face à la menace croissante bestiole se multipliant de façon exponentielle, tel des milliers bretons (un peu du Nord) n’ayant qu’un père ? Contre balancer l’équilibre naturel en annulant la naissance d’espèces marines déjà nées. C’est ainsi que l’Homme inventa le poisson pané.

Pour chaque calmar, ou encornet, naissant une nouvelle fois, un poisson pané est fabriqué. La recette ? La chapelure, nom probablement issu de l’association des mots chapeaux, belle et allure. Lors de l’invention du dit met, Louis Seze, royal présentant de poissonnerie à Versailles, ce serait exprimé ainsi envers l’inventeur de la chapelure, un Russe du nommé Stepan Ure, « Chapeau, quelle belle allure ! ».

La petite anecdote veut qu’il mourut, comme tout le monde en fait, et qu’on retrouva son corps pendu au milieu des dindes, avec un cordon bleu.

A ce moment-là, l’Humanité repris le cours de son Histoire, s’entretuant normalement pour chiper les ressources naturelles de son voisin. Mais voilà, l’ingrédient secret qui ne l’était pas tant (n’est-ce pas ?), la farine, vient à manquer, en cause, la hausse de la fabrication de pains ou autre crêpes dans les foyers.

Pendant le confinement dû à la pandémie de sars-cov-2, les gens qui restent chez eux (c’est bien !) bouffent comme des gros porcs (c’est moins bien), résultats : la farine manque.

L’humanité parviendra-t-elle à sortir de ce terrible traquenard ? Les Calmars deviendront-ils les maîtres du monde et les pangolins leurs sous-fifres, ou un autre Stepan Ure inventera une solution miracle ? Ou simplement, les gens arrêteront de se comporter comme des cons ?

Puisses qu’un jour nos enfants soient encore nés pour pouvoir y répondre !

Commentaires

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇

Latest Posts

A LIRE