Connect with us

Animaux

Covid 19 : L’humanité prise en tenaille entre les encornets et le virus du pangolin

Published

on

Covid 19 : L’humanité prise en tenaille entre les encornets et le virus du pangolin

L’Humanité prise entre deux prédateurs naturels.

Le fragile équilibre qui permit à l’Homme de ne pas être la proie de ventouses marines, tel un certain capitaine à quelques lieux sous la surface de la mer, va probablement se rompre.

En effet, suite à la mésaventure subit par l’équipage du Nautilus, l’Homme s’est rendu compte que le nombre de Calmar ne cessait d’augmenter, et qui plus est, de façon exponentielle. La raison ? La faculté incroyable de ces petites et grosses bêtes à la consistance caoutchouteuse, de naitre deux fois. C’est à ce moment-là de son histoire que l’Homme leur affubla un autre nom : les encornets

Que faire, face à la menace croissante bestiole se multipliant de façon exponentielle, tel des milliers bretons (un peu du Nord) n’ayant qu’un père ? Contre balancer l’équilibre naturel en annulant la naissance d’espèces marines déjà nées. C’est ainsi que l’Homme inventa le poisson pané.

Pour chaque calmar, ou encornet, naissant une nouvelle fois, un poisson pané est fabriqué. La recette ? La chapelure, nom probablement issu de l’association des mots chapeaux, belle et allure. Lors de l’invention du dit met, Louis Seze, royal présentant de poissonnerie à Versailles, ce serait exprimé ainsi envers l’inventeur de la chapelure, un Russe du nommé Stepan Ure, « Chapeau, quelle belle allure ! ».

La petite anecdote veut qu’il mourut, comme tout le monde en fait, et qu’on retrouva son corps pendu au milieu des dindes, avec un cordon bleu.

A ce moment-là, l’Humanité repris le cours de son Histoire, s’entretuant normalement pour chiper les ressources naturelles de son voisin. Mais voilà, l’ingrédient secret qui ne l’était pas tant (n’est-ce pas ?), la farine, vient à manquer, en cause, la hausse de la fabrication de pains ou autre crêpes dans les foyers.

Pendant le confinement dû à la pandémie de sars-cov-2, les gens qui restent chez eux (c’est bien !) bouffent comme des gros porcs (c’est moins bien), résultats : la farine manque.

L’humanité parviendra-t-elle à sortir de ce terrible traquenard ? Les Calmars deviendront-ils les maîtres du monde et les pangolins leurs sous-fifres, ou un autre Stepan Ure inventera une solution miracle ? Ou simplement, les gens arrêteront de se comporter comme des cons ?

Puisses qu’un jour nos enfants soient encore nés pour pouvoir y répondre !

Animaux

Les témoins de Jéhovah autorisés à sortir pour maintenir un moral de merde

Published

on

Les grands absents du 1er confinement vont pouvoir retourner faire du porte à porte. Jean Castex vient d’autoriser les témoins de Jéhovah à reprendre leurs activités afin de redonner le sourire aux français « Peut-être pas le sourire mais il faut avouer que c’est toujours sympathique de les accueillir sur le pas de la porte afin d’écouter une autre discours de merde que le notre. »

C’est avec un invité de marque que les Témoins vont reprendre le trottoir sans masques et sans attestations « De quoi tapiner dans de bonne condition. » d’après Donald Trump.

Une rumeur annonce même que le géant Amazon serait le point d’embaucher la totalité des Témoins afin de livrer les colis en cette période difficile « Et en plus ils ne voleront rien lors des livraisons. Par contre il faudra les écouter au moins 5 min pour bénéficier de la livraison gratuite. »

De quoi garder un bon moral de merde avec le sourire.

Continue Reading

Animaux

Environnement : Edouard Philippe achève sa mutation en blaireau

Published

on

Le réchauffement climatique s’accélère.

Les promeneurs de la région havraise ont pu observer, aux abords de l’hôtel de ville un phénomène inédit : la transformation du maire, Edouard Philippe, en blaireau.

Les plus fins connaisseurs de cette espèce, relativement commune dans la région, auront reconnu les similitudes entre l’ex-Premier ministre et ces mammifères omnivores de taille moyenne, au corps massif, à pattes courtes et museau allongé. Leur fourrure épaisse et rude est bicolore, noir ou gris-brun, avec le plus souvent de larges bandes blanches partant de la tête et se prolongeant plus au moins loin sur le cou ou le dos, selon les espèces.

Ainsi, le Melinae Philippus devrait se plaire à merveille dans l’écosystème de la métropole du Havre. Avec ses bocages, ses champs de pommier et ses centrales nucléaires environnantes, ce petit bout de France est un véritable paradis pour Edouard Philippe et ses congénères.

L’évolution nous réserve des surprises que Darwin lui-même n’aurait pas soupçonné !

Clitorin De Menfairpieds-Clavicule

 

Continue Reading

Animaux

Pascal Praud obtient la Licence IV !

Published

on

Après des années de galère pourtant couronnées de succès, Pascal Praud vient d’obtenir la précieuse Licence IV.

« C’est une victoire, on va enfin pouvoir boire à l’antenne. Du coup j’ai complètement refait le décor ainsi qu’Elisabeth Levy. » dit-il en coupant des citrons. C’est bien la preuve que le travail paie toujours « On en a dit de la merde pendant des années pour se faire remarquer. C’est vrai qu’avec les réseaux sociaux on a de la concurrence…mais on a tenu bon ! En plus d’être grassement bien payé, on va pouvoir boire devant les français pour montrer qu’on est finalement comme eux. » C’est un Pascal Praud proche des français et impatient de montrer ce nouveau décor qui lui est cher « Il va rappeler de bon souvenir aux français. Bon maintenant vous prenez un verre ou vous vous cassez. C’est pas un salon de thé ici. »

L’émission devrait garder le même nom « On voulait la renomer l’heure de l’apéPraud mais ça fait beauf. »

Le port du masque n’est pas obligatoire sur le plateau. Et c’est tant mieux.

Continue Reading

Trending