CO²: La Belgique envisagerait de renoncer aux rapatriements forcés pour le climat.

Cet article a été écrit par les jeunes sans-papiers de Burenville grâce à l’aide de Liliane Fanello.

25 février 2016 – A l’instar des autres signataires de la COP21 qui s’est tenue fin 2015 à Paris, l’État belge commence à concrétiser son engagement en vue de la réduction des émissions des gaz à effet de serre. En renonçant au rapatriement, elle pourrait réduire son empreinte carbone de plus de 50%. Une idée qui fait son chemin…

 

La décision que l’on vous rapporte ici est passée inaperçue, mais elle a de quoi surprendre. En effet, selon nos sources, la Belgique renoncerait aux rapatriements des sans-papiers afin de réduire de moitié son empreinte carbone. Ordre aurait cependant été donné à Théo Francken, le secrétaire d’État à l’Asile et à l’Immigration, de ne faire aucun commentaire.

 

Plusieurs arguments sont évoqués. Nous en retiendrons trois. Le premier est qu’en ramenant des illégaux, les avions militaires affectés à cette mission s’en retournent vides, ce qui entraine des rejets importants de CO2 dans la nature. Ensuite, ces vols coûtent la peau des fesses aux contribuables belges. En cette période de vaches maigres, cet argument mérite d’être souligné.

Le troisième argument concerne les vols commerciaux et les nuisances provoquées par les illégaux non coopérants au cours des voyages. Tout le monde a encore en mémoire l’incident survenu lors d’un vol où se trouvait le Bourgmestre de Saint-Josse-ten-Noode suite aux conditions d’éloignement d’une femme africaine sans-papiers en 2015. Les défenseurs de l’arrêt des rapatriements insistent sur le fait que les clients des lignes commerciales ont droit à des vols reposants et relaxants, et que la présence de sans-papiers, qui n’ont pas demandé à être là, est source de stress pour tous.

Joint au téléphone par nos journalistes, Théo Francken a simplement répondu : « La réduction des gaz à effet de serre ne relève pas de mon département. » Fin de citation. Si cette décision se confirme, elle risque de bouleverser le paysage politique belge. Wait and see…

 

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires