Un chômeur engagé comme juge après avoir commenté l’affaire Wesphael sur la page facebook de la DH

C’est la belle histoire du jour, une de celles qui nous donne le sourire et nous fait croire en nos rêves les plus inaccessibles. Giovani Pozzato, 52 ans, était devenu par la force des choses, chômeur depuis plus de 25 ans. Une situation difficile à gérer pour cet habitant de Marcinelle, père de 8 beaux enfants. Plutôt que de se laisser abattre et poussé par une détermination sans équivoque, Giovani décide de relever la tête et ouvre donc un compte facebook le 31 mai 2014, juste avant la coupe du monde. Il décide alors de liker la page de son quotidien favori, la DH. Une véritable révélation pour notre héros, qui se fait déjà remarquer en commentant des analyses tactiques fines à propos des résultats mitigés de l’équipe nationale. Il nous avoue même que l’Union belge a pris contact avec lui après avoir lu son commentaire « Il fau gardé Wilmots, c le vrai lideur kil nous faut » suite à l’élimination de la Belgique.

Cependant aujourd’hui son histoire a pris une dimension supérieure. Après les révélations époustouflantes de l’affaire Wesphael publiées sur la page de la DH, Giovani n’en pouvant plus décida de frapper un grand coup en laissant un commentaire judicieux et profond : «Evidaman kil es coupable sa crèv les silleux !! »

C’est alors que tout va s’accélérer pour notre protagoniste. La cour d’assises du Hainaut de Mons, recherchant justement d’urgence un juge capable de discernement, n’a pas hésité longtemps avant de prendre contact avec Giovani afin de lui proposer le poste. Celui-ci après mûre réflexion a accepté l’offre et commencera son travail lundi prochain, le temps de sa mise en place.

Et nous laissons le mot de la fin au principal intéressé, à qui nous adressons au passage toutes nos vœux de bonheur dans sa nouvelle vie professionnelle.

« Je suis content et fier. Je voudrais profiter de l’occasion pour remercier grandement la DH à qui je dois beaucoup aujourd’hui. Croyez en vos rêves, et ne baissez jamais les bras. Et vive le sporting ! »

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires