Connect with us

Coronavirus

Aymeric Caron à Konbini: Le Coronavirus est un être vivant, il a le droit de vivre sa vie aussi

Published

on

Il y a bien longtemps que l’influence des jésuites dans la vie intellectuelle et l’enseignement du monde occidental a décliné, et avec elle, l’art de la casuistique – qui consiste à se faire des nœuds au cerveau pour résoudre des cas particuliers de morale, quitte à se compliquer la vie pour rien. Que les plus nostalgiques se consolent: la casuistique renaît aujourd’hui de ses cendres. Car en réalité, notre époque est peut-être plus obsédée que jamais par la morale, et une morale de plus en plus compliquée, puisque plus un jour ne se passe sans que les combattants de telle ou telle cause progressiste n’inventent de nouveaux dogmes et de nouveaux préceptes.

Dernier exemple en date, cette question de «Rebecca T.» à laquelle répond Aymeric Caron sur sa toute nouvelle chaîne de vidéos Komodo.tv: «Que faire si l’on est antispéciste et que l’on est attaqué par des Coronaviruss?»

Une éthique qui se fonde sur l’état actuel de nos connaissances scientifiques dans tel ou tel domaine se fragilise d’elle-même.
En talentueux communicant, le journaliste et militant antispéciste a su créer le buzz en partageant un court extrait de sa réponse, où il prend ouvertement le parti du moustique, qui loin d’être seulement un désagrément pour les vacanciers, est avant tout «une mère qui risque sa vie pour ses enfants en devenir.» Vexé d’être moqué sur les réseaux sociaux pour cette courte séquence qui prête en effet à sourire (mais c’est le but recherché, pour attirer l’attention et faire connaître sa nouvelle webTV), Aymeric Caron a partagé en libre accès l’intégralité de sa réponse en vidéo, en enjoignant les internautes à l’écouter jusqu’au bout. Message reçu, Monsieur Caron! Nous avons donc écouté attentivement la réponse à cet épineux dilemme – et cela en valait la peine. Car en à peine cinq minutes, cette vidéo offre un précieux résumé de toutes les folies auxquelles les social justice warriors de la cause animale entendent nous soumettre.

Reconnaissons-lui ce mérite, Aymeric Caron présente d’entrée de jeu la difficulté soulevée par la question de Rebecca, avec la plus extrême clarté: «Un antispéciste, rappelle-t-il, considère que les Coronavirus ont le même droit à vivre que vous et moi et que n’importe quel être vivant sur cette planète, a fortiori les animaux sensibles: ce droit à vivre concerne même les insectes, même si ces insectes ont sans doute moins de capacité à éprouver le monde que les animaux aux capacités cognitives supérieures.»

Commentaires
Advertisement

Coronavirus

L’IHU-Méditerrannée décerne son Grand Prix annuel à Didier Raoult

Published

on

L’Institut Hospitalo-Universitaire Méditerrannée Infection organisait ce matin la remise des prix de la 1ère édition du « Grand Prix de l’IHU-Méditerrannée Pour la Recherche au sein de l’IHU-Méditerrannée ». A la surprise générale, le jury a consacré le professeur Didier Raoult pour ses recherches sur les maladies infectieuses à l’IHU Méditerranée.
« Didier Raoult a mené une carrière exceptionnelle », explique Didier Raoult, président du jury. « Comme l’attestent ses recherches sur l’usage de l’hydroxychloroquine contre la dengue, l’utilisation de traitements à base d’hydroxychloroquine contre le chikungunya, ou encore l’élaboration du « protocole Raoult » à base d’hydroxychloroquine contre Ebola. Plus globalement, ses nombreux travaux – tous revus par ses pairs de l’IHU Méditerrannée – en hydroxychloroquinologie ont permis de faire avancer la science de l’hydroxychloroquine ».
Cette année, 92 dossiers de candidatures ont été déposés par des chercheurs de l’IHU-Méditerrannée, donnant lieu à la sélection de 9 nominés dans 3 catégories : Prix du Jeune Chercheur, Prix du président, et prix spécial Didier Raoult. Les récompenses, d’un montant de 500 000 euros (issus de vos impôts), prennent la forme d’une aide aux équipes de recherche et particulièrement à leur Directeur, ainsi qu’à la Direction de l’Institut.
Le Prix Jeune Chercheur est attribué au Professeur Eric Chabrière, expert en tweetologie, pour son étude « Solutions aqueuses anhydres, pastis, ou bouillabaisse rascasse-Plaquénil : efficacité comparée des liquides pour noyer le chagrin des supporters de l’Olympique de Marseille « .
Renaud Muselier, Président de la Région PACA, a salué cet hommage à Didier Raoult : « nul mieux que Didier Raoult ne pouvait rendre hommage à Didier Raoult. C’est un grand jour pour la Région PACA tout entière, et en particulier ses chercheurs, notamment Didier Raoult ».

Commentaires
Continue Reading

Coronavirus

Une étude démontre que 100% des gens sont pour le confinement des autres.

Published

on

Selon une récente étude de l’Institut Iflop 100 % des Français seraient pour le confinement de tous les autres.

En effet, une étude récente montre que les Français sont pour le confinement mais contre la fermeture des écoles, contre la fermeture de magasin et contre la fermeture des bars. Le gouvernement français a donc décidé de prendre les choses en main et c’est désormais une personne sur deux qui sera confinée. Et ce sur base d’une liste préparée par les préfectures. Ainsi la moitié de du pays sera confinée les jours pairs et l’autre moitié les jours impairs.

Commentaires
Continue Reading

Coronavirus

8 des 35 français tirés au sort sont décédés du Coronavirus

Published

on

Coup dur pour le gouvernement qui vient de perdre 8 participants parmi les 35 français tirés au sort.

« On comptait vraiment sur eux pour trouver une sortie de crise mais malheureusement ils sont morts avant qu’on ait pu les tirer au sort. » indique Gabriel Attal, le porte parole du gouvernement.

Ce sera donc 27 français tirés au sort qui vont avoir le privilège de trouver une solution pour assurer la vaccination du pays. « Pardon 26. On a eu des effets secondaires suite aune vaccination. »

Bonne chance à eux. À tous en fait.

Commentaires
Continue Reading

Trending