Après sa démission, Jacqueline Galant devient un PNJ dans le dernier Assassin’s Creed

La vie politique est faite de rebondissement. Hier Jacqueline Galant donnait encore des chiffres hasardeux sur la SNCB et apportait des solutions très approximatives quant à la sécurité aéroportuaire. Demain, elle vendra des accessoire dans une armurerie virtuelle du prochain opus de la désormais très célèbre saga Assassin’s Creed. Un des meilleurs rôles pour les personnages

Ce changement a de quoi étonner car on s’attendait à voir Jacqueline Galant continuer sa mission jusqu’au bout. Il faut néanmoins souligner que les rumeurs allaient déjà bon train (sans mauvais jeu de mots) dans sa reconversion vidéo ludique. Après avoir voulu devenir un tutorial dans Railroad Tycoon 4 ou incarner un Airbus A320 dans Flight Simulator 2016, c’est vers les jeux d’action-aventure qu’elle s’est dirigée. « Je vais enfin faire ce que j’ai toujours aimé : répéter en boucle la même chose, sans me préoccuper des circonstance ! » Nous dit-elle « il faut dire que le travail de ministre est beaucoup plus compliqué, c’est un peu comme jouer à un Sim City hyper réaliste ». Et oui, si incarner un PNJ dans un jeu vidéo ne permet que peu de marge de manœuvre, cela implique une grande facilité de gestion, à la portée de n’importe quel ancien ministre.

Il faut également souligner que ce n’est pas la première fois qu’un politique choisit une carrière de ce type. Rappelons-nous de Philippe Moureaux qui incarnait le docteur Robotnik dans Sonic the Hedghog ou bien d’Elio di Rupo, qui après la défaite de 2014, est devenu Luigi dans le nouveau Mario Kart. Une histoire qui trouve une issue heureuse, voilà qui donne du baume au cœur !

ATTENTION – VIDÉO à ne pas manquer !

[fvplayer src= »https://www.youtube.com/watch?v=aAhPaiajwDY »]

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires