Un homme non identifié refuse de faire un salut nazi en 1944, découvrez son visage

La photo d’un homme, bras croisés, refusant de faire le salut nazi à Hambourg un jour de 1936, fait le tour du monde grâce à une page Facebook… japonaise. Voici son histoire.
Il s’appelle August Landmesser. Un jour de 1936, dans l’Allemagne d’Adolf Hitler, il refuse de faire le salut nazi, au milieu d’une foule qui lève le bras à l’unisson pour célébrer le départ d’un navire flambant neuf du port de Hambourg. La scène a été immortalisée par un photographe. Elle n’est pas inconnue: elle est exposée au centre de documentation « Topographie de la Terreur », situé dans l’ancien QG de la Gestapo, à Berlin. Mais le cliché est réapparu il y a quelques jours sur Internet, faisant rapidement le tour du monde.

La photo a été postée le 4 février sur la page Facebook d’une organisation visant à aider les victimes du séisme qui a touché le Japon en mars 2011. Séisme suivi d’un tsunami meurtrier et de la catastrophe de Fukushima. Depuis, plus de 108 000 internautes ont « aimé » cette photo sur le réseau social, près de 39 000 l’ont « partagée » et plus de 8500 ont déposé un commentaire.

Pour l’organisation japonaise Senri no michi, cet instantané symbolise « le courage de dire non ». « Courage », c’est aussi le titre que lui a donné Fasena, un site d’informations sur le camp de concentration d’Auschwitz, cité par le Washington Post. Il n’est pas le seul bien sûr, à avoir trouvé la force de refuser. Dans les commentaires, les internautes de L’Express sont nombreux à citer d’autres cas: annie47, par exemple, cite Albert Richter, un champion cycliste qui lui aussi a dit non, dont l’histoire a été retracée dans un documentaire.

Commentaires