Connect with us

Coronavirus

2020: Les Français découvrent l’hygiène

Published

on

Nous transportons des millions de microbes sur nos mains. La plupart sont inoffensifs, mais quelques-uns peuvent être dangereux. Si les mains des soignants ne sont pas désinfectées au moment des soins aux patients, des microbes pathogènes peuvent être transmis. Dès lors, une hygiène stricte des mains est un moyen très efficace et peu coûteux de lutter contre les infections. Et, en évitant les infections, l’utilisation d’antibiotiques est moins souvent nécessaire. L’hygiène des mains contribue donc aussi à la lutte contre la résistance aux antibiotiques.

Une bonne hygiène des mains, ce n’est pas uniquement l’affaire des soignants, cela vous concerne également, en tant que patient ou visiteur. En effet, vous pouvez vous aussi transmettre des agents pathogènes à d’autres personnes lors d’une visite à l’hôpital. De plus, il est possible que vous développiez une infection par un simple contact entre vos mains contaminées et votre bouche (p.ex. diarrhée), votre nez (p.ex. rhume) ou vos yeux (p.ex. conjonctivite).

Les microbes qui provoquent des infections sont principalement transmis par les mains. Les soignants doivent donc avoir des mains propres lorsqu’ils soignent un patient. Il faut se laver les mains avec de l’eau et du savon ou les désinfecter avec une solution hydroalcoolique. L’hygiène des mains comporte donc deux méthodes. Il est plus efficace de se désinfecter les mains, c’est également plus rapide et plus facile. Il est donc préférable d’avoir recours à cette méthode. Si les mains comportent des souillures visibles, elles doivent d’abord être lavées avec de l’eau et du savon et ensuite désinfectées avec une solution hydroalcoolique.

A l’hôpital, il n’est pas suffisant de se laver les mains avec de l’eau et du savon. C’est la raison pour laquelle les soignants utilisent une solution hydroalcoolique. Les gants constituent une bonne protection et permettent de réduire au minimum la contamination des mains. Mais l’hygiène des mains reste nécessaire, même avec des gants. Par ailleurs, les gants doivent être enlevés (et remplacés) au bon moment.

Pour une hygiène correcte des mains, les médecins, les infirmiers et le personnel paramédical (p.ex. kinésithérapeutes, aides-soignants, technologues en imagerie médicale, technologues de la fonction pulmonaire, …) doivent satisfaire à quelques conditions de base :

  • Pas de bijoux, de montres ni de bracelets au niveau des mains et des poignets/avant-bras
  • Ongles propres et coupés courts (pas de vernis à ongle et pas de faux-ongles)
  • Manches courtes
  • Couvrir les blessures éventuelles

Une bonne hygiène des mains n’est pas uniquement l’affaire des soignants : cela vous concerne également, en tant que patient ou visiteur. Lavez-vous les mains avant de manger et certainement après être passé aux toilettes. C’est la règle d’or ! De cette façon, vous transporterez le moins possible de microbes de l’environnement et vous éviterez de les transmettre à d’autres personnes. Dans la vie de tous les jours, il suffit de se laver les mains avec de l’eau et du savon.

Dans la vie de tous les jours

Pourquoi ? Lavez-vous régulièrement les mains avec de l’eau et du savon. C’est bénéfique pour votre hygiène personnelle.

Quand ?

  • Avant chaque repas
  • Avant de préparer de la nourriture (pour plus d’informations concernant l’hygiène alimentaire : www.afsca.be/consommateurs(link is external))
  • Après s’être mouché
  • Après avoir toussé/éternué en tenant les mains contre la bouche (pour plus d’informations concernant l’hygiène de la toux: IDEWE(link is external) )
  • Après être passé aux toilettes

Êtes-vous à la recherche d’informations pour les enfants sur l’hygiène au quotidien ? Ne manquez pas de visiter le site web ‘Handige Hans’ (en Néerlandais – pour les petits) sur www.handigehans.be(link is external) et/ou le site web du projet européen “e-Bug” (9-16 ans) sur www.e-bug.eu(link is external).

Lors d’une visite à l’hôpital

Pourquoi ? Les visiteurs qui entrent en contact avec les patients doivent veiller à l’hygiène des mains afin de lutter contre la transmission de microbes et d’éviter ainsi les infections.

Quand ? En entrant et en sortant de la chambre.

Pour les soignants

Pourquoi ? Les soignants doivent se désinfecter les mains avec une solution hydroalcoolique à des moments bien précis afin de se protéger mais surtout de protéger le patient.

Quand ?

  • Avant de toucher le patient
  • Avant d’effectuer une manipulation ou un acte invasif : prélèvement sanguin, placement d’un cathéter ou d’une sonde urinaire, …
  • En quittant le patient, s’il y a eu un contact direct avec ce dernier
  • En raison d’un risque d’exposition à des fluides corporels ou à des muqueuses du patient : en vidant la poche à urine, …
  • Après un contact avec des objets ou des surfaces dans l’environnement immédiat du patient : lit, table de nuit, …

Suivez la partie droite de l’image ci-dessous.

  • Humidifiez vos mains avec de l’eau
  • Prenez une quantité de savon liquide suffisante pour courvrir l’ensemble des mains.
  • Frictionnez les mains paume contre paume.
  • Frictionnez la paume de la main droite sur le dos de la main gauche et la paume de la main gauche sur le dos de la main droite.
  • Frictionnez la paume de la main droite sur le dos de la main gauche en entrelaçant vos doigts et vice versa.
  • Placez la face arrière des doigts dans la paume de la main opposée et frictionnez les doigts par un mouvement aller/retour contre cette paume.
  • Frictionnez bien le pouce de chaque main avec la paume de l’autre main.
  • Frictionnez le bout des doigts de chaque main en tournant dans la paume de l’autre main.
  • Rincez bien vos mains à l’eau et séchez-les avec une serviette à usage unique.
  • Fermez le robinet avec la serviette de sorte que vos mains ne soient pas à nouveau contaminées par les microbes qui se trouvent sur le robinet.Source

Advertisement

Animaux

Après la rave-party fasciste au Capitol, la crainte d’une diffusion massive de la.e covid-19

Published

on

Après 6h de fête clandestine, le SWAT a mis fin à la rave-party fasciste du Capitol, à Washington. La formation d’un cluster semble inévitable. Un risque de contamination massive au virus qui inquiète au plus haut niveau car les antennes 5G ne sont pas toutes déployées.

Les fascistes ont mis leur vie en danger, leur santé. Il faut maintenant qu’ils préservent celle de leur entourage ». La CIA et le FBI alertent. Ils craignent que la rave-party fasciste illégale, qui s’est tenue au Capitol à Washington, contribue à amplifier la circulation de la.e covid-19 aux USA déjà fortement touchés par une résurgence de l’épidémie.

Il n’y avait même pas de Sound System et aucune drogue, pourtant les gens étaient complètement débiles.

Dans ce contexte, la probabilité qu’au moins l’un des nazillons était bel et bien contaminé au virus, sans forcément le savoir, est « très fort[e] ». Selon Qanon et Donald Trump, le virus n’existe pourtant pas et le vaccin a été créé par les pédo-satanistes.

 

Continue Reading

Coronavirus

Faites vous vacciner et lisez Nordpresse directement dans votre tête !

Published

on

Nordpresse et le fabriquant de vaccin Pfizer viennent de passer un accord historique. 

En plus de recevoir la 5G, les heureux élus qui se feront vacciner avec le vaccin Pfizer auront l’immense privilège de pouvoir lire Nordpresse directement dans leur tête !

Avec une seule injection, plus besoin d’aller sur Facebook, tous les articles arrivent dans votre cortex, à un vitesse supérieure à celle de la fibre optique ! Après cette annonce tonitruante, les premières réactions sont dithyrambiques.

Mauricette, première Française connectée à la 5G (par ailleurs vaccinée) a déclaré : « Vraiment, c’est super ! Avant, je lisais que les titres, mais maintenant, je lis aussi le contenu des articles et c’est encore plus marrant. Après, vu que je perds un peu la boule, il m’arrive de les relire et de re-rigoler. Franchement c’est tout bénef, je recommande !« 

Un accord gagnant-gagnant qui intervient dans un contexte de défiance mâtiné de suspicion envers la solution que nous gouvernant ont choisi pour nous sortir de la merde.

De là à dire que Nordpresse y contribuera, tout dépendra du nombre de personnes vaccinées.

On croise les doigts !

Clitorin De Menfairpieds-Clavicule

 

Continue Reading

Coronavirus

Covid-19: La Belgique va construire un centre de vaccination d’ici la fin des travaux de la gare de Mons en 2024

Published

on

Les Chinois:

Dix jours pour construire deux hôpitaux, respectivement de 1.000 lits sur une superficie de 34.000 m² (hôpital de Huoshenshan) et 1.500 lits sur 80.000 m² (hôpital de Leishenshan). Comme prévu, le premier hôpital est devenu officiellement, et sous l’œil des caméras, opérationnel le 3 février, accueillant ses premiers patients.

Les Belges:

La Belgique a donc décidé d’emboiter le pas de la Chine, « mais à son rythme », soit avec une durée moyenne de 100 ans comme pour la gare de Mons ou le palais de justice de Bruxelles.

De nombreux sites de paris sportif proposent désormais de parier sur la date de fin des travaux de ce nouveau projet 100% belge.

Plusieurs problèmes ont déjà emmergé dans la réalisation de la construction puisque le centre de vaccination serait à cheval sur 2 régions et surtout sur 2 communautés qui vont devoir s’entendre quant à la langue de l’affichage des panneaux.

La région flamande demandant évidemment que les panneaux soient en premier en néerlandais et ensuite en français alors que les francophones réclament la même chose.

Du côté des germanophones, comme d’habitude pas grand chose à signaler.

Le premier ministre Alexander de Croo a explicitement demandé à ce que les travaux puissent commencer avant la fin de l’année 2022.

Pourquoi une telle attente ?

Et bien, selon nos sources, il n’y aurait qu’une équipe d’ouvrier qui peut travailler à la fois pour les travaux publics belges, ils doivent donc finir d’abord leurs chantiers en cours.

Continue Reading

Trending