Lettre ouverte au groupe Sudpresse et à ses avocats

Chers représentants du Groupe de presse dont on ne doit pas prononcer le nom, chers avocats du Groupe sus-cité et qui suscite chez beaucoup de lecteurs dégoût et indignation.

Mesdames, Messieurs et Cathartes auras*, je tenais à vous dire que j’ai énormément souffert ce matin de la terrible humiliation que vous m’avez fait subir. Une humiliation qui tourne aujourd’hui à la torture et au harcèlement puisque votre acte m’a rappelé les heures les plus sombres de notre histoire. Tel mon arrière grand-père que les SS wallons sont venus chercher lors de la fameuse rafle de Mont-Sur-Marchienne, j’ai été obligé de me lever à 8h du matin aujourd’hui pour répondre à la convocation de la police.

Et vous savez comme moi que quand on est riche et au dessus du petit peuple, on ne se lève pas à l’heure à laquelle il arrive au travail, puisqu’on a passé une bonne partie de la nuit à fumer des cigares avec des filles de joie sur les genoux.

Une convocation pour avoir révélé le nom, la photo et la ville où habitait la journaliste qui a publié le nom et la rue où travaillait le père de Samy Amimour, un des kamikazes du Bataclan. Un homme que j’ai depuis eu au téléphone et qui m’a expliqué en larmes son histoire, lorsqu’il a essayé de récupérer son fils en Syrie en vain, lorsqu’il a appris ce qu’il avait fait, et lorsque vos journalistes ont retourné la tronçonneuse dans la plaie en pissant dedans et en demandant à tout le monde de regarder. Oui Messieurs les Mange-morts, si je dois avoir UNE raison de continuer à me battre, ça sera pour laver l’honneur de cet homme que vous avez réussi à détruire une nouvelle fois alors que lui et sa famille ne méritaient pas ça.

Oui, j’ai souffert ce matin. J’ai dû prendre la route avec tous les travailleurs précaires que compte notre pays et du haut de votre tour d’Ivoire, vous savez comme il est désagréable de côtoyer la plèbe. J’ai dû prendre une douche alors que cela ne m’arrive que pour les grandes occasions habituellement. J’ai dû mettre des vêtements alors qu’il fait très chaud. J’ai dû mettre des vêtements PROPRES alors que je n’en ai quasiment plus, ma femme de ménage est tombée dans les escaliers de mon bungalow après que je l’y ai poussée depuis l’ascenseur. (Oui cela ne veut rien dire, mais pas moins que vos courriers.)

Pour rappel, en plus des 2 procédures que vous avez introduites contre moi, vous m’envoyez des courriers idiots remplis de fautes de sens et d’orthographe pour me mettre en demeure alors que je suis dans mes droits.

Je tenais à vous dire que je trouve ça très gentil de me mettre en demeure, mais sachez que j’ai déjà un appartement, pas besoin de chercher à me reloger.

Chers représentants et avocats des Forces du mal, sachez que j’ai avec moi Dumbledore (c’est comme ça que je surnomme mon avocat) et qu’en plus de ses incroyables pouvoirs, je possède le soutien de tout Poudlard, sauf de Serpentard, étrangement je n’ai que très peu le soutien des journalistes de cette maison… Allez savoir pourquoi, peut-être que même ceux qui ne travaillent pas aujourd’hui pour les Forces du mal pensent qu’ils finiront peut-être un jour par travailler pour vous, parce qu’après tout, le groupe de presse dont on ne doit pas prononcer le nom est grand et puissant…

ea5az5

Voici ma déposition. Les conclusions de mon avocat seront publiées lundi sur Nordpresse.

jpeg

jpeg2

 

*Le Cathartes Aura, ou uburu à tête rouge, ou vautour aura, est le seul rapace qui se nourrit à la fois des cadavres et les déjections de ceux-ci.

Résumé de l’affaire:

Sudpresse attaque Nordpresse en Justice et réclame 15.000€(Citation à comparaître dans l’article)

Likez notre page Facebook et gagnez de nombreux cadeaux !

Commentaires

PARTAGER