Rifrèche, une startup belge de brosses à dent usagées, lève 15 millions d’euros

Une nouvelle impressionnante agite la communauté des startups en Belgique. Rifrèche, la plateforme e-commerce de brosses-à-dent de seconde main en plein boom, a levé 15 millions d’euros.

Stéfan Van MafMaf, le CEO, explique la raison de ce succès auprès des investisseurs. “C’est normal. Nous avons flairé l’opportunité. D’un côté, les gens sont prêts à payer moins cher tout en gardant une bonne hygiène dentaire. De l’autre, beaucoup de monde trouve intéressant de revendre sa brosse à dents pour toucher quelques euros.”

Stéfan nous confie comment il a fait pour avoir de plus en plus de clients. “On a essayé beaucoup de choses : une page Facebook, des flyers, du porte-à-porte… Mais ce qui marche le mieux, c’est la pub sur Nordpresse. Là, se trouve notre cible, nos véritables clients potentiels.”

A la question de ce qu’il va faire des 15 millions, Stéfan sourit. “On va d’abord faire une grosse fête avec l’équipe. On se serrait la ceinture avec notre mini-budget de startup. Là, on va se faire péter la panse (rires). C’est cool d’avoir de l’argent à dépenser. Accessoirement, on va développer la startup, on va s’installer dans chaque pays d’Europe. Ce sera génial d’avoir des pied-à-terre dans chaque capitale pour se faire des city-trips pas chers. Puisque la mode est à l’ubérisation, on va aussi se lancer dans un service de location de brosses à dents, ça va cartonner! Nous avons aussi imaginé d’étendre la plateforme à d’autres objets à vendre d’occasion : tampons, serviettes hygiéniques, couches bébés et même les sextoys…”

Gageons que cette startup bien financée ne connaîtra pas le même sort tragique que Take It Easy.

André-Bryan de la Sapinière

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires