Rare, un Snorky aperçu à Nice sortant de la mer Méditerranée (Vidéo)

Mais qui, qui sont les Snorkys? C’est une question à laquelle le dessinateur belge Nicolas Broca a tenté de répondre pendant une grande partie de sa vie.
Il a toujours été persuadé que les Snorkys existaient réellement et possédaient une forme humaine, mais n’a jamais réussi à le prouver.

C’était début Juillet près de Nice, alors que les premiers vacanciers prenaient possession de leurs locations pour la nouvelle saison estivale, qu’un événement rare s’est déroulé en bordure de la mer Méditerranée.

Selon des témoignages recueillis par nos contacts sur place, il était environ 14h30 lorsqu’un Snorky est sorti de l’eau, au niveau du restaurant La Giroflette, reconnu pour ses fruits de mer au gôut incomparable.
Toujours selon ces mêmes témoins, le Snorky aurait quitté la plage à pied, et pris le bus 54 en direction du centre ville de Nice.
Poursuivi par des dizaines de badauds et des fans, il a ensuite disparu dans la foule.

La mairie de Nice a confirmé, plus tard dans la journée, dans un communiqué officiel la présence d’un individu ayant l’apparence d’un Snorky, lorsqu’il a été aperçu par les forces de l’ordre, alors qu’il plongeait dans le port de plaisance, vraisemblablement pour rejoindre sa famille.
Depuis ce jour, plus aucun signe de vie de ce Snorky. Ce phénomène est extrêmement rare, et sa fréquence est de l’ordre de 1 fois par siècle selon les scientifiques du CNRS.
Les témoins de la scène ont été interrogés pendant plusieurs heures au commissariat de Nice, et une cellule d’aide psychologique a été mise à disposition.

Peu de médias ont relayé cette information, préférant s’étendre en long et en large sur le terrible attentat sur la croisette.

Selon les scientifiques, la prochaine apparition d’un Snorky se fera vraisemblablement en Bretagne, sur les plages en bordure de la Manche.

Pour les plus nostalgiques d’entre nous:
[fvplayer src=”https://www.youtube.com/watch?v=K7t_pJ3r8bQ”]

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires