Connect with us

Procès Sudpresse VS Nordpresse

Publication du Jugement Nordpresse-Sudpresse

Published

on

Continue Reading
Advertisement

Procès Sudpresse VS Nordpresse

Aidez-nous à financer le nouveau procès contre Sudpresse

Published

on

Si chaque personne qui lit ce poste donne 1 euro, on est bon ! 🙂
⚠️
Des appels aux annonceurs ont été faits par des lecteurs, que NP a relayé, ils ont perdu des annonceurs qui ont découvert leur politique dégueulasse.
NP ne va pas pouvoir continuer à payer son avocat. Ils veulent empêcher NP de mettre le doigt sur leurs saloperies depuis 4 ans via diverses procédures en justice.
C’est réussi.
Comme le disait notre avocat « vous n’avez plus les moyens financiers de ce combat »
On va donc virer les posts en question, parce que on en a marre de ces conneries, qu’ils continuent à pourrir la vie des gens avec l’argent public et le soutien passif de ce milieu politico-médiatique.
Nous on a mieux à faire que de payer des milliers d’euros d’avocat par an.
Ca n’empêchera de toutes façons jamais aucun citoyen de contacter une marque pour leur signaler qu’ils financent le voyeurisme, la haine, la bêtise, la douleur des gens. ✊
⚠️
Si vous voulez nous aider à financer les frais d’avocat de cet audience d’appel prévue pour 2021 :
Ca nous aidera vraiment beaucoup. 🙂
PS: Sudpresse, vous êtes des étrons, ça, une décision de justice a décrété en 2018 qu’on avait le droit de le dire, alors on va pas s’en priver.

Continue Reading

Procès Sudpresse VS Nordpresse

Les arguments de Sudpresse contre Nordpresse sont à pisser de rire.

Published

on

Sudpresse a déposé plainte en 2016 contre Nordpresse pour avoir publié un article dénonçant la jetée en pâture à la vindicte populaire le père d’un des terroristes du Bataclan.
Nordpresse a ensuite publié la conversation où le chef de rédac de Liège demande de retirer l’article.

Appel de Sudpresse suite à un article Nordpresse

http://nordpresse.be/journaliste-sudpresse-a-ecrit-torchon-habite-amay/

Donnez ici pour soutenir Nordpresse dans ce procès. C’est rigolo, mais ça coûte cher. On a besoin de vous.

 

Donnez ici pour soutenir Nordpresse dans ce procès. C’est rigolo, mais ça coûte cher. On a besoin de vous.

Donnez ici pour soutenir Nordpresse dans ce procès. C’est rigolo, mais ça coûte cher. On a besoin de vous.

Donnez ici pour soutenir Nordpresse dans ce procès. C’est rigolo, mais ça coûte cher. On a besoin de vous.

Continue Reading

Procès Sudpresse VS Nordpresse

Droit de réponse à l’article de Sudpresse: « Nordpresse condamné pour avoir dénigré Sudpresse et pour pratiques commerciales malhonnêtes »

Published

on

 

Dans un article du 14 janvier 2020, Sudpresse décrit le jugement qui a condamné la société éditrice du site Nordpresse en déformant la réalité ainsi que le contenu du jugement, qui n’est d’ailleurs pas publié par Sudpresse.

J’utilise donc mon légitime droit de réponse, qui doit être publié par Sudpresse.

Je commenterai donc plusieurs points de leur article:

“Le tribunal a clairement mis en avant l’objectif commercial de l’activité de Nordpresse en dépit du fait que son créateur présente celle-ci comme parodique, sociale ou militante.”

Sur ce point, il s’agit du tribunal de commerce où Sudpresse m’attaque, après m’avoir attaqué au pénal (classé sans suite) et au civil (j’ai gagné, ils vont en appel). Evidemment que le tribunal de l’entreprise ne peut juger que du conflit commercial et ne juge pas le militantisme ou le sociétal.
Or, tout le monde sait à quel point l’activité de Nordpresse, dans son pendant militant, est actif et reconnu comme important par des milliers de personnes. Considérer qu’il s’agit juste d’un conflit commercial entre 2 entreprises du même niveau est une farce, on parle d’une société au chiffre d’affaire de 50 millions d’euros par an, contre une société qui en fait 15.000. Soit 3300 fois moins. On parle de 300 employés contre… Un vieux pirate aigri de 29 ans qui écrit des articles en caleçon entouré de chimpanzés et de jeunes femmes nues.

Là où Sudpresse, ainsi que le juge, selon nous, déforme la réalité et produit un mensonge, c’est en expliquant que nous tirons des bénéfices à cracher sur les méthodes de ce groupe de presse.

“Nordpresse s’est livré à du dénigrement et des pratiques malhonnêtes à des fins purement commerciales”

Cela fait 4 ans que Sudpresse me harcèle au tribunal. J’ai déjà eu 3 audiences de procès. Plus de 10.000 euros de frais d’avocat et autres pour le premier procès, j’ai perdu des clients, du travail, à cause des pressions exercées par ce groupe sur moi. Sudpresse a publié 2 pages en page 2 et 3 de son journal en 2017 pour expliquer que j’étais antisémite. J’ai perdu mon travail à la rtbf à cause de cet article qui expliquait que la Ligue belge contre l’antisémitisme allait porter plainte contre moi. Jamais aucune plainte n’a été déposée.

L’activité commerciale de Nordpresse, c’est 15.000 euros de revenus publicitaires par an.

80% du trafic du site est français, 15% belge. Je ne tire quasiment aucun revenu des publicitaires belges. Et le combat contre Sudpresse ne m’a jamais rapporté un euro, au contraire il m’a coûté des fortunes, la santé, mon sommeil, des relations.

« Pas de caractère social, sociétal ou militant reconnu à Nordpresse mais un objectif financier confirmé par un exode dans un paradis fiscal »

L’estonie est un pays qui n’impose pas les entreprises sur le bénéfice, c’est tout ce qui fait d’elle un “paradis fiscal”. Or, c’est un pays de l’Union Européenne et donc tout est contrôlé et ultra transparent. Personnellement j’ai mis la société en gestion en Estonie parce qu’ils ont des statuts très légers, que ça coûte peu cher d’avoir une société web et que j’ai voulu ainsi séparer l’activité Nordpresse du reste de mes activités professionnelles (web, consultance, formations etc) pour ne pas mettre en péril des partenaires, clients, associés, avec mes “conneries de Nordpresse”.

L’estonie, via le statut de e-resident, permet surtout d’être dans un paradis administratif puisque j’envoie en 2 clics ma comptabilité à la société qui gère pour moi à Tallinn, et cela me permet à moindre frais d’avoir “une deuxième société légère et flexible” ce que ne permet pas le système belge.

Vous imaginez également très bien que vu tous les ennemis que je me traine depuis des années, comme Sudpresse, les contrôles fiscaux réguliers, j’y ai droit depuis 4 ans.

“Le tribunal a constaté que Vincestonian et Sudpresse sont des sociétés concurrentes puisqu’elles publient toutes deux des informations « ce qui a pour conséquence de générer des visites sur leur site internet afin de vendre des espaces publicitaires à des annonceurs. » « La société Vincestonian a donc tout intérêt à faire le buzz pour générer un maximum de visites sur son site », précise le jugement. « Elle a également intérêt à ce que les annonceurs, dont le budget publicitaire est nécessairement limité, se détournent de certains sites d’information pour tenter d’attirer ces annonceurs dans son giron et augmenter par là-même ses revenus. »”

Encore une fois, il est totalement ridicule de croire que j’ai pû récupérer des annonceurs partis de chez Sudpresse. Les annonceurs qu’ils ont perdu sont des annonceurs premium qui ont signé en direct avec la régie Rossel Advertising. Moi je n’ai que de la publicité programmatique dont je ne contrôle rien et qui est en fonction des cookies des utilisateurs. Et comme dit lors de l’audience, les avocats, comme le juge, n’ont même pas prouvé que nous avions des annonceurs communs.
“Là où Nordpresse plaidait la liberté d’expression pour justifier sa campagne anti-Sudpresse, le tribunal a conclu, dans un jugement hautement motivé, que Nordpresse avait bien mené une campagne de dénigrement commercial à l’égard de Sudpresse et commis des actes contraires aux pratiques honnêtes du marché pouvant porter atteinte aux intérêts professionnels de l’entreprise concurrente.”
Encore une fois je suis ravi de savoir que nous sommes concurrents, alors soit les subsides de Sudpresse doivent être remis en question parce que vous faites le même métier que moi, diffuser des fake news, soit je fais le même métier que vous et je vais aussi demander des aides à la presse.

Je tiens à expliquer que je peux prouver absolument tout ce que j’affirme, que depuis le début je publie tous les documents, pièces de justice etc en toute transparence et que je n’ai pas peur qu’on vienne fouiller et enquêter sur moi, comme vous le faites si bien.

Vincent Flibustier, gourou de la secte des chimpanzés qui n’a toujours pas mis de pantalon alors qu’il est 13h30.

Continue Reading

Trending