Perquisition en cours dans les bureaux de Nordpresse pour violation du secret de l’instruction

Des policiers du bac ont pénétré violemment les locaux de nordpresse tôt ce matin. Après plusieurs plaintes anonymes de certains magistrats effarés par la véracité des informations  publiés sur le site, la conclusion est évidente: quelqu’un très haut placé dans le système politique et judiciaire Français leur fournit des informations.

Un vaste réseau de traffic d’influences a été découvert au sein du journal, ils vendent les services de leurs journalistes, chroniqueurs ou des éditorialistes au plus offrant. Tous les groupuscules et partis politiques peuvent payer pour faire passer des « fake news » sur le journal.

Plusieurs infractions ont été démasquées, menées par les franc-maçons, les juifs orthodoxes, les pédophiles catholiques, l’extrême droite, l’extrême gauche, les extrêmistes du centre, les gilets jaunes, les routiers, les arabes, et surtout les complotistes portugais juifo-catholiques franc-carreleurs.

Les enquêteurs cherchent aussi des preuves de « fake news » au siège de Nordpresse, recueillant notamment des documents ou ce n’est pas marqué que Benalla avait les codes nucléaires. Nous pouvons déjà avancer, qu’ils en ont trouvé plein.

Les dirigeants de nordpresse ont essayé, en vain, d’empêcher les policiers de rentrer en postant un certain Jean-Luc devant la porte qui criait: LA REPUBLIQUE C’EST MOI!

 

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires