“La pédophilie à la belge” bientôt reconnue par l’Unesco?

Dix jours seulement après que le représentant de l’Unesco ait remis, aux ministres en charge de la Culture, un certificat attestant de la reconnaissance de la culture de la bière en Belgique au patrimoine culturel immatériel mondial, voilà que notre petit pays a les dents longues et compte bien ne pas se reposer sur ses acquis.

En effet, les mêmes ministres se sont déjà remis autour de la table afin d’étudier les modalités pour l’introduction d’une nouvelle candidature.

Cette fois, c’est la “culture de la pédophilie en Belgique” ou “pédophilie à la belge” qu’ils entendent bien faire reconnaître par l’Unesco.

Dans un communiqué, les Ministres ont déclaré d’une voix commune ce qui suit :

Pédophilie et bière ont beaucoup plus en commun que l’on ne le pense.

Tous deux ont été perfectionné par des catholiques durant des siècles, tous deux ont connus un essor d’artisans dans le domaine fin des années 80 début des années 90, tous deux se  savourent mieux après conservation en cave.

La pédophilie est également notre seconde meilleure importation vers l’Asie du sud après la bière.

C’est donc le plus naturellement du monde que l’idée de la faire reconnaître a germé dans nos têtes.

(…)

Nous avions initialement songé solliciter nos homologues de la région Nord Pas-de-Calais afin d’introduire une candidature en commun et ainsi apporter plus de poids. Malheureusement, après une étude approfondie, nous avons été forcé de constater que certaines caractéristiques inhérentes à notre méthodologie ne se retrouvaient pas dans leur pratique quotidienne. C’est la dure loi de l’évolution et c’est donc finalement seuls que nous défendrons fièrement notre candidature.

(…)

La reconnaissance apporterait une note d’espoir à notre nation par ces temps difficiles, alors osons arborer notre savoir faire avec fierté afin que nos traditions brillent à nouveau à l’international!

Il ne nous reste plus qu’à désormais prendre notre mal en patience afin de savoir si la candidature sera validée par le comité d’étude de l’Unesco.

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires