Nouvelle affaire de dopage : Une MDPH répond à un père d’enfant autiste en moins d’un mois !

Caucasian father swimming in pool with biracial disabled son in his arms. Child has cerebral palsy.

Thierry, 45 ans habite en Isère. Il est le père d’un enfant autiste sévère. Lorsqu’il a reçu le diagnostic de la part d’un psychanalyste-curé-de-campagne, il fut bouleversé mais pas détruit car son instinct paternel prit le pas sur sa peur. Sa compagne,elle est parti loin de sa maison. Trop lâche pour se battre auprès de son homme pour son petit poussin. Aujourd’hui, Thierry se bagarre jours et nuits pour son fils. Afin qu’il évolue quasi-normalement. Mais ce n’est pas cela le plus dingue dans l’histoire. Thierry, comme tous les papas d’enfants différents, doit faire des tas de papiers, dossiers et notifications pour son enfant handicapé. Et il n’en croit toujours pas ses yeux. Comme tous les ans, il doit refaire un dossier pour prouver que son fils n’est pas un sale gosse mais bien un enfant différent. Tous les ans, pour avoir les miettes de l’école, il doit envoyé un dossier à la Maison du handicap (MDPH, organisme d’état) pour qu’on lui fasse une notification. Un mois après, il avait reçu le sésame qui permet une nouvelle année scolaire. Incroyable ! A peine 28 jours pour traiter un dossier et le renvoyer, Thierry n’y croyait pas. Comment une administration peut-elle être aussi efficace ? Il a donc écrit à l’AFLD à la veille du Tour de France pour expliquer son histoire. Le siège fut donc réquisitionné pour des contrôles de routines. Roselyne, 48 ans, secrétaire de cette MDPH a été contrôlé positive. Elle a avouée tous les midis, boire un verre de Whisky avec des olives. Voilà donc cette personne en prison depuis quelques jours.

On espère que ce genre de faits divers n’arrivera plus. Les parents doivent attendre au minimum 6 mois pour avoir une réponse.

Si vous recevez votre dossier en moins de trois mois, appelez l’AFLD !    

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires