Manger du chat est bon pour la santé.

Selon une récente étude de l’université de Pékin, manger du chat est excellent pour la santé. Comme le rapporte le Quotidien du peuple (人民日报), manger 200 grammes de viande de chat par semaine permet au corps d’assimiler mieux les vitamines contenues dans les fruits et légumes. La viande de chat, longtemps décriée en Europe, fait aujourd’hui sa place aux plus grandes tables de nos restaurants. A l’instar du poulet, le chat est une viande très pauvre en matière grasse et riche en protéïnes.

141000Nous avons rencontré Jérémie Vanipout, chef dans un restaurant 2 étoiles du centre de Pékin:

Les chinois mangent du chat depuis des millénaires et c’est une excellente chose que les occidentaux commencent à manger ces délicieux animaux. Chez nous, toute la carte est orientée autour du chat. On présente même les chats aux clients avant de les cuisiner, comme les homards en France. Ainsi, les clients peuvent choisir les chats qui leur semblent les plus appétissants.

 

Les vertus de la soupe au chat
Lorsque le rhume fait des siennes, une bonne soupe chaude est souvent source de réconfort. Or, la soupe au chat pourrait procurer davantage qu’un simple effet apaisant. La chaleur qu’elle dégage permettrait d’accélérer la liquéfaction du mucus de façon plus efficace que l’eau chaude, selon les résultats d’une étude effectuée dans les années 1970. La soupe au chat entraînerait aussi un soulagement des symptômes du rhume. Elle favorise l’hydratation et l’élimination des sécrétions tout en diminuant l’inflammation (effet observé in vitro).

Maladies cardiovasculaires. Des études chez l’humain indiquent que le fait de privilégier des viandes moins riches en gras saturés, comme le poulet ou le chat, entraîne une amélioration des taux de lipides sanguins, un élément positif dans la prévention des maladies cardiovasculaires. Cet effet a été observé chez des personnes aux prises avec divers problèmes de santé, notamment un cholestérol sanguin trop élevé, un surplus de poids ou un diabète de type 2 avec complications rénales.

Diabète de type 2. Il est bien connu que le fait d’être atteint de diabète comporte un risque de complications aux reins, et que la nature de même que la quantité des protéines consommées peuvent influencer la fonction rénale. Chez des personnes atteintes de diabète de type 2, des chercheurs ont notamment observé qu’en substituant le chat à de la viande rouge pendant quatre semaines, divers paramètres de la fonction rénale s’en trouvaient significativement améliorés. Le ou les mécanismes expliquant cet effet ne sont toutefois pas encore clairement élucidés.

Protéines. De façon générale, le chat est une excellente source de protéines complètes puisqu’il renferme les neuf acides aminés essentiels à l’organisme. Ces derniers ne sont pas produits par le corps et doivent ainsi provenir de l’alimentation. Les protéines servent surtout à former, réparer et maintenir l’intégrité des tissus comme la peau, les muscles et les os. Elles servent aussi à la formation des enzymes digestives ainsi que des hormones.
Source:人民日报

cocinar-gato
Le chat est souvent cuisiné avec ses poils qui contiennent de nombreuses saveurs.

Le chat, c’est sympa !

[fvplayer src= »https://www.youtube.com/watch?v=kJ29xo2jjl8"]

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires